Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Merkel poursuivie en justice pour «complicité de meurtre» par des députés de gauche après la mort de Soleimani

© AP Photo / Michael SohnL'ambassade des États-Unis à Berlin et le siège du parlement allemand (archive photo)
L'ambassade des États-Unis à Berlin et le siège du parlement allemand (archive photo)  - Sputnik France
S'abonner
Des députés de gauche allemands ont annoncé avoir déposé une plainte contre Angela Merkel et plusieurs ministres pour complicité dans l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani, tué dans une frappe américaine à Bagdad.

Huit députés du parti allemand Die Linke ont déposé une plainte auprès du Parquet général accusant la chancelière Angela Merkel et plusieurs membres de son gouvernement de «complicité de meurtre» après la mort du général iranien Qassem Soleimani en Irak, a annoncé un des plaignants, le député Alexander Neu.

​Selon les parlementaires, Mme Merkel et ses ministres sont coupables «d’inaction qui a conduit au meurtre» du chef de la Force Al-Qods Qassem Soleimani, du chef paramilitaire irakien Abu Mahdi al-Muhandis, d’un employé de l’aéroport de Bagdad et de quatre autres personnes dans une frappe menée par les forces armées des États-Unis sur ordre de Donald Trump.

Une station relais allemande aurait été impliquée dans l’attaque US

Le drone Reaper qui a effectué la frappe du 3 janvier aurait été commandé au moyen d’une station relais située à la base américaine de Ramstein, dans le land de Rhénanie-Palatinat.

«Cela signifie que le contrôle des drones est réalisé par des câbles sous-marins reliant les États-Unis à l’Europe via la station relais de Ramstein», explique à Sputnik M.Neu.

François Lecointre  - Sputnik France
Chef d'état-major français: tuer le général iranien Soleimani en Irak n'était «pas une bonne idée»
Selon le député, le gouvernement fédéral peut être considéré comme un complice de ce crime puisqu’il n’a pas veillé à ce que les États-Unis respectent les normes du droit international lors de leurs missions menées depuis le territoire allemand.

Pourtant, la Cour suprême de Rhénanie-du-Nord-Westphalie avait obligé les autorités fédérales le 19 mars 2019 à s’assurer que la base de Ramstein ne servait pas à organiser des attaques de drones américains en violation des normes internationales.

«Le gouvernement allemand n’a rien fait et a apparemment continué de tolérer l’exploitation illimitée de la base de Ramstein […] rendant possible cette attaque et de nombreuses autres attaques de drones américains», a conclu le député.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала