Une majorité de Français inquiets et suspicieux face au nouveau coronavirus

© AFP 2022 FRANCOIS LO PRESTICoronavirus en France
Coronavirus en France - Sputnik France
61% des personnes interrogées dans le cadre d’un sondage Ifop font part de leurs inquiétudes alors que 57% des sondés pensent que le gouvernement «a caché certaines informations».

Le nouveau coronavirus inquiète près de deux-tiers des Français, davantage que d'autres épidémies comme la grippe A/H1N1 de 2009 ou Ébola, et la majorité pense que le gouvernement a caché des informations, selon une étude Ifop faite pour illicomed.com, réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 27 au 28 février auprès d'un échantillon de 1 004 personnes représentatif de la population française âgées de 18 ans et plus, relate Le Parisien lundi.

Une vendeuse tient une barre d'or dans une orfèvrerie à Pékin (image d'illustration) - Sputnik France
Coronavirus: alors que les places boursières s’effondrent, le cours de l’or s’envole
61% des personnes interrogées font part de leurs inquiétudes pour elles et leur famille, 42% se disant «plutôt inquiètes», et 19% seulement «tout à fait inquiètes», selon cette enquête réalisée pour le site d'information santé llicomed.com, au lendemain de l'annonce du premier décès français de la maladie, le 26 février.

Il s'agit d'un niveau record comparé à d'autres crises sanitaires comme la grippe aviaire de 2005-2006 (environ 35% de Français inquiets), la grippe A/H1N1 de 2009 (35%) et le virus Ébola (55% en 2014), détaille le sondage.

Le niveau est le plus élevé chez les 65 ans et plus (64%), qui sont les plus à risques, mais les 18-24 ans se disent tout de même inquiets à 60%.

48% estiment que le gouvernement a communiqué de «manière claire»

Touristes portant des masques à Paris - Sputnik France
Coronavirus, en direct: 150 cas confirmés en Allemagne, 8 en Belgique, nouveaux décès en France
Interrogés sur l'action des pouvoirs publics face au coronavirus, 57% des sondés pensent que le gouvernement «a caché certaines informations». Mais 48% estiment qu'il a communiqué de «manière claire» et «réagi rapidement», indique l'AFP.

Face à la progression de l'épidémie, plus de 50% des Français sont inquiets à l'idée de se rendre dans un stade et d'utiliser les transports en commun. Arrivent ensuite les bars et les boîtes de nuit (49%), les lieux culturels (expositions, cinéma) et salons (41%), les restaurants (32%), faire ses courses (31%), son lieu de travail (26%) et les bureaux de vote (25%).

Une majorité (60%) se dit enfin inquiète «à l'idée de serrer la main ou de faire la bise» à des Asiatiques, des étrangers en général (57%) et des Italiens (56%).

L'enquête a été réalisée du 27 au 28 février par questionnaire en ligne auprès d'un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала