Quand l’État français réquisitionne les 2 millions de masques commandés par une région

La présidente de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a appelé à une «répartition des masques plus solidaire» suite à une nouvelle réquisition par l'État français d'un lot d’équipements de protection que la région avait commandés pour les Ehpad et le personnel soignant.

L’État français a réquisitionné mercredi 8 avril, à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, les deux millions de masques commandés par la Bourgogne-Franche-Comté pour ses Ehpad et son personnel d’aide à domicile aux personnes âgées et dans les structures d’accueil de personnes handicapées, a déclaré sur Twitter la présidente de la région, Marie-Guite Dufay.

«Une commande de masques retenue, l'autre réquisitionnée sans concertation: je demande à l'État d'organiser une répartition des équipements entre les régions plus solidaire», a indiqué Mme Dufay sur Twitter.

​Selon Mme Dufay, cette opération a été réalisée «sans concertation, ni même information préalable». Elle a rappelé que l’État avait déjà retenu le 2 avril un lot de masques de protection destinés à la région.

«Comment l’État organise-t-il la protection des habitants de Bourgogne-Franche-Comté? Soit l’État considère que les masques commandés par la région, en complément des dotations de l’État, ne sont pas nécessaires à leur protection; soit avec les masques réquisitionnés, il organise une régulation entre les régions d’une manière solidaire», poursuit-elle.

La Bourgogne-Franche-Comté, qui espère recevoir deux autres commandes de masques le 10 avril, craint qu’elles ne soient confisquées à leur tour. Réalisées via un autre importateur, ces commandes portent sur 2,34 millions d’équipements de protection.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала