Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un académicien russe donne une condition pour que la pandémie prenne fin

© Sputnik . Alexeï Maishev / Aller dans la banque de photosCoronavirus en Russie
Coronavirus en Russie - Sputnik France
S'abonner
Quand près de 70 à 80% de la population de la planète sera infectée par le nouveau type de coronavirus, seulement à ce moment-là, la pandémie connaîtra un déclin, estime l’académicien russe Félix Erchov.

La pandémie de coronavirus pourrait décliner quand 70 à 80% de la population mondiale aura été infectée, a expliqué Félix Erchov, scientifique de l’Académie russe des sciences dans une interview accordée au journal Moskovski Komsomolets.

«Le virus est en train d'être propagé grâce à des personnes qui ne sont pas malades mais servent de porteurs», a-t-il souligné.
Des soldats américains en tenues de protection - Sputnik France
L’auteur de la théorie du cygne noir parle des conséquences de la pandémie

Il a indiqué que ces gens servaient de vaccin naturel et contribuaient à l'immunité collective.

«D'un côté, c'est apparemment bien, et de l'autre, très dangereux parce que ces porteurs infectent les vieux et les personnes ayant des maladies chroniques, et ces personnes ne peuvent pas résister à cette pression virale.»

Si le virus n’infecte pas la majorité de la population, un scénario défavorable pourrait provoquer une deuxième vague d'épidémie, selon le scientifique.

«En guise de conclusion, je tiens à dire que cette pandémie arrive progressivement à sa fin et que je pense que nous penserons que c’était un mauvais rêve d'ici à l'automne», a conclu Félix Erchov.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала