«Un torchon»: de Lyon à Paris, les masques «grand public» suscitent des critiques - photos

Avec les premiers jours de déconfinement, et alors que le port du masque est désormais obligatoire dans les transports, plusieurs mairies en ont offert à leurs administrés. Les protections ont suscité des critiques. Ainsi, à Paris, les masques destinés aux seniors font polémique.

Certains masques artisanaux distribués gratuitement par les mairies ne font pas l’unanimité auprès de la population. 

Au marché dominical de Saint-Mandé en période de confinement - Sputnik France
Masques d’État contre masques municipaux, à Saint-Mandé, on a choisi – vidéo
La mise à disposition de ces protections dites «grand public» avait été annoncée le 13 avril par le chef de l’État, qui souhaitait les voir distribués «à chaque Français», «en lien avec les maires».

Alors que les premières distributions ont eu lieu, les commentaires affluent sur les réseaux sociaux, tantôt ironiques, tantôt désabusés, pour critiquer ces masques.

Est notamment pointée du doigt l’esthétique de l’accessoire:

D’autres doutent de la durabilité du produit. Certains masques semblent s’abîmer au lavage:

À Paris, Rachida Dati monte au créneau

Plusieurs personnalités politiques ont également souligné la mauvaise qualité des masques destinés au grand public. Ainsi à Paris, Rachida Dati, maire LR du 7e arrondissement, a attaqué Anne Hidalgo sur le sujet, en particulier sur un lot de masques dévolus aux seniors.

«À la veille du déconfinement, 250.000 masques, sur les 2 millions promis, sont enfin arrivés, en “sopalin” à usage unique. Madame Hidalgo a commandé ces masques sans les voir et les a payés avec l'argent des Parisiens! Il a fallu que les maires d'arrondissement se plaignent de ces masques déchirables, inadaptés et non protecteurs, pour qu'elle le découvre et nous demande de les jeter!», a déclaré Rachida Dati au Point.

Une femme au volant  - Sputnik France
Son masque «lui glisse sur les yeux», elle percute deux voitures à Limoges
Le samedi 9 mai, l’adjoint chargé du dossier, Jean-François Martins, a finalement reconnu que les masques distribués aux mairies d’arrondissement n’étaient «pas totalement satisfaisants d'un point de vue praticité et confort pour les plus de 70 ans», rapporte Le Parisien. De nouveaux masques pour les seniors devraient être prochainement livrés, selon le quotidien.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала