Après le tweet de Trump sur les antifas reconnus comme des terroristes, Thierry Mariani souhaite la même chose en France

© Sputnik . Alexey Malgavko / Aller dans la banque de photosThierry Mariani
Thierry Mariani - Sputnik France
Élu RN au Parlement européen, Thierry Mariani a réagi au tweet de Donald Trump, lequel a indiqué que les États-Unis reconnaîtront la mouvance antifa comme une organisation terroriste. Le Français affirme qu’il serait «logique» de faire la même chose dans l’Hexagone.

Le député européen Thierry Mariani a pris le parti de Donald Trump concernant la mouvance antifa, qui devrait pour ce dernier être reconnue comme une organisation terroriste. Lançant une pique aux autorités, il explique toutefois pourquoi cela n’arrivera pas en France via un tweet publié ce lundi 1er juin.

Citant les antifas et les black blocs, l’élu du Rassemblement national (RN) estime qu’il serait «logique de les déclarer aussi organisation terroriste sur notre territoire». «Mais Macron et Castaner ne le feront jamais car ces extrémistes ont été bien utiles au gouvernement pour casser l’image des Gilets jaunes!».

Le Président américain a fait cette annonce après que les manifestations ont dégénéré dans plusieurs grandes villes des États-Unis à la suite du décès de George Floyd. Il a affirmé que beaucoup de ces protestataires étaient des «antifas» issus de l’extrême gauche.

Donald Trump - Sputnik France
Trump déclare que la mouvance antifa sera reconnue comme organisation terroriste

Le député français au Parlement européen a d’ailleurs partagé des images de ces violences, commentant qu’une «société multiculturelle est une société multiconflictuelle».

Une manifestation pour les sans-papiers

M. Mariani s’était déjà indigné à propos de la manifestation en faveur de la régularisation des sans-papiers à Paris, qui s’est tenue samedi 30 mai sans l’autorisation de la préfecture.

À l’instar d’autres figures du RN comme Jordan Bardella et Jean Messiha, il a pointé l’absence de réaction des autorités, interpellant Christophe Castaner et le préfet de police de Paris, Didier Lallement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала