«Il ressemblait à un animal préhistorique majestueux»: un calmar s’échoue sur une plage sud-africaine

CC BY-SA 4.0 / Hans Hillewaert / Un calmar
Un calmar - Sputnik France
C’est lors d’une promenade matinale sur Golden Mile Beach, en Afrique du Sud, qu’une femme a découvert un calmar géant échoué de plus de 300 kilos et d'une longueur d’environ quatre mètres.

Un calmar géant s'est échoué sur la plage sud-africaine de Golden Mile à Britannia Bay. Lorsque cette femme, qui s’y promenait avec son mari, a aperçu l’animal, son premier geste a été de lui faire rejoindre son milieu naturel.

«Au début, je voulais juste le remettre dans l'océan. Mais quand j’ai regardé de plus près, j'ai vu qu'il était mort», a déclaré cette habitante du Cap dans un courriel à Live Science.

Elle a précisé que le calmar faisait apparemment plus de quatre mètres de long pour un poids de quelque 300 kilos.

«Il ressemblait à un animal préhistorique majestueux», a-t-elle indiqué, ajoutant que le corps du calmar ne portait aucune trace de blessure, ni de morsure.

La femme a joint le musée sud-africain d'Iziko dont des experts ont récupéré le calmar pour étudier son ADN et son anatomie, selon un communiqué de l’établissement, cité par Live Science.

Le site d’information précise que les calmars géants de l'Atlantique (architeuthis dux) ont les plus grands yeux du monde animal: 30 centimètres, soit à peu près la taille d'un ballon de football. L'espèce peut atteindre jusqu'à 18 mètres, mais ses spécimens ne sont repérés que rarement.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Iziko Museums of South Africa (@izikomuseumssa)

Iziko possède la plus importante collection de calmars géants au monde. Le plus grand mesure plus de 9 mètres de long.

Architeuthis dux

Ce n’est qu’en 2013 qu’une équipe de scientifiques a réussi à filmer pour la première fois un calmar géant qui faisait trois mètres de long, huit avec ses tentacules.

Les scientifiques ont été incapables d'expliquer la mutilation de deux d’entre eux, apparemment sectionnés. Avec ses deux gigantesques «bras» caractéristiques de son espèce, il aurait pu mesurer plus de 16 mètres, avaient indiqué les chaînes de télévision NHK et Discovery Channel qui ont fourni leur aide dans l’organisation de la mission.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала