Pourquoi les USA n’ont pas pu se passer de Huawei pour développer la 5G

© AP Photo / Mark Schiefelbein, FileLogo de Huawei
Logo de Huawei - Sputnik Afrique
Désormais, les États-Unis permettent à leurs entreprises de coopérer avec Huawei, le département du Commerce ayant validé cette nouvelle règle pour établir les normes des réseaux 5G. Un spécialise chinois commente pour Sputnik cette volte-face dans la politique américaine envers le géant chinois des télécommunications.

L’année dernière, le département américain du Commerce a imposé des sanctions contre Huawei sous prétexte de protéger la sécurité nationale des États-Unis. Cette mesure a limité les ventes de technologies et de produits américains à l’entreprise chinoise, tout en réduisant la marge de manœuvre des États-Unis eux-mêmes dans l’élaboration des standards mondiaux.

Logo de Huawei - Sputnik Afrique
En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei

Pourquoi les USA reviennent-ils sur leurs sanctions contre Huawei?

Le fait que les États-Unis permettent maintenant à leurs entreprises de coopérer avec Huawei dans la mise au point de normes signifie tout simplement qu’il est déjà impossible de développer les télécommunications mondiales 5G sans la participation de la Chine, a indiqué au micro de Sputnik Xu Canhao, de l’Institut d'informatique et de technologie de l’université de Suzhou.

Huawei - Sputnik Afrique
Huawei dit pouvoir se passer de composants américains pour fabriquer ses stations 5G

«À l’heure actuelle, Huawei possède une grosse part de brevets mondiaux en matière de 5G, et de plus il s’agit de brevets clés. Qui plus est, somme toute, les normes de 5G sont déjà établies. Les États-Unis peuvent évidemment "inventer la poudre", mais ils auront alors besoin de nouvelles normes 5G. Il s’agirait d’un travail immense, voire irréalisable», a poursuivi l’interlocuteur de l’agence.

Une coopération internationale s’impose

Et d’ajouter que la mise en place de réseaux 5G impliquait un travail gigantesque et qu’aucun pays du monde n’était à même de s’en acquitter seul. Tout porte à croire que les États-Unis ont enfin commencé à s’en rendre compte.

A Huawei signage is pictured at their store at Vina del Mar, Chile  July 14, 2019 - Sputnik Afrique
Huawei a signé des dizaines de contrats pour la 5G en Europe malgré la pression US

«Quoi qu’il en soit, Huawei n’est pas la seule entreprise à maîtriser les compétences clés dans ce domaine. Il y a aussi ZTE, Samsung, Nokia et Ericsson qui détiennent pas mal de brevets incontournables. À mon avis, la coopération internationale compte énormément, car aucune entreprise au monde ne pourra s’attribuer le monopole sur le marché de la mise en place des réseaux 5G», a résumé l’universitaire.

Sous sanctions américaines depuis 2019, Huawei est toutefois aujourd’hui au cœur des discussions sur les normes 5G, compte tenu de sa position dominante dans ce secteur. En même temps, les États-Unis formulent une nouvelle règle de coopération avec le géant chinois des télécommunications par crainte de voir leur secteur des télécoms se faire damer le pion, justement, dans la définition des normes internationales concernant la prochaine génération des communications mobiles.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала