Piégé par un canular téléphonique, le RAID défonce en pleine nuit la porte de son appartement

© AFP 2022 KENZO TRIBOUILLARDMembers of the Raid special intervention unit of the French police take part in a terrorist attack mock exercise on May 31, 2016 near the Stade de France in Saint-Denis, France
Members of the Raid special intervention unit of the French police take part in a terrorist attack mock exercise on May 31, 2016 near the Stade de France in Saint-Denis, France - Sputnik France
Un Grenoblois a été brutalement réveillé par les policiers du RAID entrés dans son appartement, a rapporté RTL. Ceux-ci avaient été alertés par un «enfant de huit ans» sur le meurtre de sa mère par son père avec une arme. Mais tous ont été victimes d’une mauvaise blague.

La nuit du 9 au 10 juillet a été mouvementée pour ce père de famille grenoblois, lequel a vécu une intervention musclée du RAID à cause d’un canular téléphonique, a relaté RTL. La police avait reçu l’appel de quelqu’un qui s’était présenté comme «un enfant de huit ans» et avait affirmé que son père venait de tuer sa mère à l’aide d’une arme, révélant ensuite son adresse.

L’urgence de la situation a nécessité de faire appel au RAID, une unité spécialisée dans ce genre d’interventions. Une dizaine d’agents a donc débarqué depuis Lyon devant l’appartement en question, dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble, a précisé Le Dauphiné. De grands moyens ont été déployés, notamment des drones de reconnaissance.

Une équipe du RAID - Sputnik France
Un homme qui menaçait de tirer sur «une personne haut placée» interpellé par le RAID

L’habitant du logement a décrit une arrestation pour le moins autoritaire. Après que les policiers «avec des boucliers, cagoulés» ont défoncé sa porte, le réveillant brutalement, ils l’ont «traîné jusqu’à l’ascenseur, menotté», alors que deux d’entre eux se trouvaient sur lui. «C’était comme dans les films», a-t-il commenté.

Une blague douteuse

Mais ils se sont rapidement rendus compte de la supercherie. La femme du «suspect» était bel et bien vivante, en bonne santé, avec leurs quatre enfants. L’homme a été immédiatement relâché. Selon les informations de RTL, une enquête a été ouverte pour tenter d’identifier l’auteur du canular téléphonique. La victime a quant à elle porté plainte à l’égard de ce même individu pour «dénonciation calomnieuse».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала