Sanctionné par Washington, le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov riposte

© Sputnik . Said Tsarnaev / Aller dans la banque de photosRamzan Kadyrov
Ramzan Kadyrov - Sputnik France
Après avoir été placé sur la liste des personnes interdites d’entrée aux États-Unis sur décision du département d’État américain, le chef de la république de Tchétchénie a pris des mesures réciproques contre Mike Pompeo, dont le blocage de ses comptes.

Ramzan Kadyrov, chef de la république russe de Tchétchénie, a annoncé ce vendredi 24 juillet lors d’une réunion l'introduction de sanctions contre le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, rapporte la chaîne régionale Grozny.

«J’annonce l’imposition de toutes les sanctions que nous avons dans la république, y compris le blocage de ses comptes. Ils ont fait de même contre moi», a-t-il informé après avoir annulé l’invitation envoyée à Pompeo à venir dans la république pour discuter de «qui viole quels droits».

Ramzan Kadyrov a également exprimé sa perplexité quant à l’imposition de sanctions américaines à l’égard de sa femme et ses filles qui avaient rejoint la liste «sans aucune preuve ni procès».

«Si j'ai commis un crime, en quoi cela concerne-t-il mes enfants? Où est-il écrit que les filles mariées sont responsables des péchés de leur père? En quoi cela concerne-t-il ma femme qui ne se mêle de rien, pas même de la politique?», s’indigne-t-il.

Avant de poursuivre sur un ton ironique:

«Nous devons en être fiers. On nous connaît. Nous sommes placés au niveau mondial dans les problèmes mondiaux, notre nom a de l’importance».

Interdiction de séjour aux États-Unis

Ramzan Kadyrov - Sputnik France
Le dirigeant tchétchène Kadyrov commente les violences à Dijon
Le département d’État des États-Unis a porté le chef de la république russe de Tchétchénie sur sa liste sur la liste des personnes interdites d’entrée aux États-Unis, a annoncé lundi 20 juillet le secrétaire d’État Mike Pompeo.

«Cette décision s’explique par l’implication présumée de M.Kadyrov dans plusieurs cas de violation des droits de l’Homme dans la république de Tchétchénie […] signalés il y a plus de 10 ans», a expliqué M.Pompeo.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a réagi, promettant d’apporter une bonne adéquate alors que M.Kadyrov a déclaré qu'il «relevait le défi».

«Pompeo, nous relevons le défi! Ce sera maintenant encore plus intéressant!», a écrit le dirigeant tchétchène sur sa chaîne Telegram, publiant une photo de lui dans une pièce remplie d’armes.

Plus tard, il a expliqué que les deux mitrailleuses avec lesquelles il a été pris en photo appartiennent à la Garde nationale (Rosgvardia) et sont stockées conformément aux instructions.

Désormais sur deux listes noires US

En 2017, M.Kadyrov a été inscrit sur une liste noire du département du Trésor des États-Unis.

Le dirigeant tchétchène n'avait alors pas mâché ses mots, affirmant avoir été sanctionné pour des rancœurs précises de la part des États-Unis à son encontre, ajoutant qu'il ne s'y rendrait jamais, même pour «toutes les réserves de change» du pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала