L’OMS appelle à suivre l’exemple de ce pays d'Asie dans la lutte contre le Covid-19

© AP Photo / Hau DinhUne femme en costume traditionnel porte un masque dans un magasin à Hanoi, Vietnam, le lundi 3 février 2020
Une femme en costume traditionnel porte un masque dans un magasin à Hanoi, Vietnam, le lundi 3 février 2020 - Sputnik France
L’OMS a salué les mesures prises par le Vietnam pour limiter la propagation du Covid-19 et appelle les autres pays à suivre son exemple. Le pays a néanmoins enregistré son premier mort le 28 juillet et les autorités craignent une résurgence de l’épidémie.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a loué la gestion de la crise sanitaire par les autorités vietnamiennes.

Logo de l'OMS - Sputnik France
L'OMS prévoit une pandémie «très longue»

Le pays a agi efficacement pour enrayer l’épidémie, grâce à une «importante expérience en matière de lutte contre les maladies infectieuses», a ainsi déclaré en conférence de presse Maria Van Kerkhove, responsable technique de la cellule chargée de la gestion de la pandémie à l’OMS. La responsable a ajouté que cet exemple devait inspirer d’autres nations.

«Ils agissent rapidement et de manière globale, ils ont un système qui peut aider à maîtriser cette épidémie. C'est ce que nous devons voir dans tous les pays», a expliqué Maria Van Kerkhove à la presse.

Premier mort

Cette déclaration intervient alors qu’un premier mort du Covid-19 a été recensé dans le pays. Il s’agit d’un homme de 70 ans, résidant dans la ville de Hoi An.

Le siège de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève - Sputnik France
Les effets de la pandémie seront ressentis pendant des décennies, selon l’OMS

Les autorités vietnamiennes sont également attentives à l’évolution dans la station balnéaire de Da Nang, où l’épidémie semble être réapparue. Auparavant, aucun cas de transmission locale n’avait été détecté dans le pays pendant 99 jours, de mi-avril à mi-juillet.

Le responsable des urgences sanitaires à l’OMS Michael Ryan s’est dit confiant quant à la réaction des autorités face à cette résurgence de la pandémie.

«En tant que pays qui a connu un très faible nombre de cas et une faible mortalité, ils ne laissent aucune chance à l’épidémie et font tout leur possible pour éviter qu'un incident majeur ne se produise», a-t-il déclaré.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала