Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN

Une personne âgée de 71 ans a été gravement blessée le 13 août dans un accident à Compiègne (Oise) impliquant un véhicule de la gendarmerie nationale, alors à la poursuite d'un individu recherché, a affirmé le parquet de Compiègne auquel se réfère l’AFP. Le pronostic vital de l’homme serait engagé.

Lors d’une course-poursuite, un accident de la circulation routière est survenu sur la commune de Compiègne, sur la RN 31, rapporte Virginie Girard, procureur de la République, dans un communiqué.

Dans cet accident, était impliqué «un véhicule de la gendarmerie nationale et une Renault Clio à bord de laquelle se trouvait un couple de personnes âgées de 71 ans», ajoute-t-elle.

Le pronostic vital serait engagé

Le conducteur de la Clio «a été héliporté au CHU d'Amiens, souffrant de polytraumatismes, son pronostic vital serait engagé». «Son épouse, dont les blessures sont moins sérieuses et dont les jours ne sont pas en danger, a été transportée au centre hospitalier de Compiègne.»

Tarbes, France - Sputnik France
À Tarbes, 50 gendarmes testés positifs au coronavirus
Le véhicule de la gendarmerie «était occupé par deux militaires du GIGN, alors en intervention dans le cadre d'une opération de police judiciaire». Ils souffrent de lésions «relativement légères».

Au moment de l'accident, les militaires «étaient à la poursuite d'une personne recherchée dans le cadre de plusieurs enquêtes et qui venait, quelques kilomètres auparavant, de commettre un refus d'obtempérer en mettant en danger la vie des gendarmes».

Une double enquête ouverte

Une double enquête judiciaire de flagrance a été ouverte par le parquet de Compiègne, a affirmé Mme Girard.

Une première enquête «est diligentée du chef de blessures involontaires ayant entraîné une ITT inférieure à 30 jours» afin «de déterminer les circonstances exactes entourant l’accident».

La seconde enquête, diligentée du chef de refus d'obtempérer avec mise en danger de la vie d'autrui, vise à «interpeller l'individu, à ce jour en fuite».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала