Le Président du Mexique prêt à tester le vaccin russe Spoutnik V s'il est efficace

© AFP 2022 Pedro PardoAndres Manuel Lopez Obrador
Andres Manuel Lopez Obrador - Sputnik France
Andres Manuel, dirigeant mexicain, a déclaré s’être entretenu avec ses collègues russe, chinois et américain au sujet de leurs vaccins contre le coronavirus et être prêt à utiliser celui de la Russie si son efficacité est démontrée, car «il n’y a pas de place pour l’idéologie» dans les questions de santé.

Après que le Président philippin a exprimé sa volonté de se faire inoculer le vaccin russe Spoutnik V, son homologue mexicain, Andres Manuel, a déclaré être prêt à le tester si son efficacité est prouvée.

Vaccin russe contre le Covid-19, Spoutnik V - Sputnik France
Toutes les réponses sur le vaccin russe contre le Covid-19: interview exclusive du chef adjoint du Centre Gamaleïa
Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce 17 août, le dirigeant du plus grand pays d’Amérique centrale a souligné l’intention du gouvernement mexicain de collaborer sur les premiers vaccins conçus dans le monde qui seront enregistrés et démontreront leur efficacité.

Revenant sur ses récents entretiens avec les dirigeants russe, chinois et américain au sujet des vaccins contre le Covid-19, M.Manuel a affirmé:

«On continue de communiquer avec la Russie à propos du vaccin enregistré, celui qu’ils s’apprêtent à mettre en application. Il n’y a pas de place pour l’idéologie dans une affaire aussi importante que celle-ci».

Et d’ajouter: «Si la Russie ou la Chine arrivent en premier à confirmer l’efficacité de leurs vaccins pour sauver des vies, nous les contacterons immédiatement».

Plus de 20 pays intéressés

Auparavant, Rodrigo Duterte, Président des Philippines, avait confirmé se porter volontaire pour tester le premier vaccin contre le Covid-19 au monde, après que Vladimir Poutine a annoncé son enregistrement sous le nom de «Spoutnik V».

Des demandes d’un milliard de doses de la part de plus d’une vingtaine de pays ont déjà été reçues. La Russie s’est mise d’accord pour produire le vaccin dans cinq pays ayant la capacité de production de 500 millions de doses par an, a-t-il ajouté.

Une campagne de vaccination de masse sera lancée dans environ un mois, suivant le début des études post-enregistrement qui devront durer de quatre à six mois.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала