Un brigadier-chef de la police s’est suicidé en Moselle

Un brigadier-chef de la police française a utilisé une arme à feu pour se donner la mort, à Thionville, en Moselle. Selon un décompte non officiel, il s’agit du 24e policier à se suicider depuis début 2020.

Un nouveau drame vient de toucher la police française: Benoît J., brigadier-chef affecté administrativement au commissariat de Thionville (Moselle) et père de famille, a été retrouvé sans vie près d’un lac situé sur la commune de Koenigsmacker, rapporte Actu 17.

police - Sputnik France
«Le suicide d’un policier ne surprend plus»: 32 députés s’adressent au ministère de l’Intérieur
Selon ses informations, l’officier âgé de 47 ans a utilisé une arme à feu pour se donner la mort. Il serait le 24e policier à se suicider depuis le début de l’année 2020, d’après un décompte non officiel.

Le mois dernier, quatre d’entre eux ont mis fin à leurs jours. En 2019, 59 fonctionnaires de police ont commis ce geste irréparable selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Une «plateforme d’écoute» pour les policiers

Fin juillet, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé à l’Assemblée nationale la mise en place d’une plateforme d’écoute pour les policiers et les gendarmes «victimes d’attaque». Cet espace d’écoute sera actif 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Des échanges seront possibles via une messagerie spécifique.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала