Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Défense israélienne confirme la volonté de Prague d’acheter ses nouveaux systèmes de DCA

© AP Photo / Joseph Nairsystèmes de défense aérienne SPYDER
systèmes de défense aérienne SPYDER - Sputnik France
S'abonner
Le ministère israélien de la Défense s’est félicité ce samedi 26 septembre de la décision de la République tchèque de se procurer plusieurs systèmes d’armes anti-aériennes SPYDER fabriqués par l’entreprise israélienne Rafael.

Annoncée la veille par la Défense du pays, la décision de Prague d’acheter à Israël quelques-uns des nouveaux systèmes de défense aérienne SPYDER a été saluée ce samedi 26 septembre par le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz.

«Nous remercions le gouvernement tchèque pour son partenariat et pour la décision d'équiper ses forces armées de systèmes de défense aérienne israéliens. C'est une autre étape importante dans le renforcement des relations de sécurité entre nos deux pays, et c'est également une excellente nouvelle pour l'industrie de la défense israélienne pendant cette période difficile», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Il s’agit des systèmes fabriqués par la société d'État israélienne Rafael Advanced Defence Systems Ltd.. SPYDER est conçu pour contrer diverses menaces aériennes, y compris des avions, des hélicoptères et des drones. Il comprend un radar fabriqué par la société Israel Aerospace Industries (ELTA).

Un tir de roquette (image d'illustration) - Sputnik France
Israël s'attend à une attaque iranienne et met en alerte maximale son système de DCA

Cité par le site i24 news, le ministre tchèque de la Défense, Lubomir Metnar, a déclaré vendredi que SPYDER serait «la clé de la modernisation des forces armées tchèques». Le média indique que cette arme nouvelle doit remplacer le système antiaérien 2K12 KUB de l'ère soviétique afin de défendre les sites militaires et civils importants, parmi lesquels les centrales nucléaires et les aéroports.

Un accord d’un montant d’environ 369 millions d'euros devrait être signé au début de l'année 2021; il prévoit la livraison des systèmes deux ans plus tard.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала