Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'opposante biélorusse Tikhanovskaïa annonce un discours devant les parlementaires français

© Sputnik / Aller dans la banque de photosSvetlana Tikhanovskaïa
Svetlana Tikhanovskaïa - Sputnik France
S'abonner
La cheffe de l'opposition biélorusse, Svetlana Tikhanovskaïa, a déclaré ce mardi à l'AFP qu'elle allait prononcer un discours au Parlement français à l'issue de sa rencontre avec Emmanuel Macron en visite en Lituanie.

À la suite de sa réunion avec Emmanuel Macron à Vilnius, l'opposante biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa a été invitée à prononcer un discours devant le Parlement français.

«Nous avons reçu une invitation à prendre la parole devant le Parlement français et nous l'avons acceptée», a-t-elle déclaré à l’AFP à Vilnius, où elle s’est enfuie après le début des manifestations en Biélorussie le mois dernier.

Emmanuel Macron a promis pour sa part d’'aider à la médiation dans la crise politique biélorusse, précisant qu'il comptait revenir à la médiation de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) afin de progresser.

Rencontre à Vilnius

Cette rencontre s’inscrit dans une série de réunions avec des responsables européens depuis l'élection présidentielle du 9 août, dont Svetlana Tikhanovskaïa revendique la victoire face au Président biélorusse Alexandre Loukachenko.

Parlement européen - Sputnik France
Un député européen suggère d’ouvrir un bureau pour l’opposition biélorusse à Bruxelles
L'opposante a déjà rencontré les ministres des Affaires étrangères de l'UE et les dirigeants de la Pologne et de la Lituanie, deux États européens voisins de la Biélorussie qui soutiennent l'opposition contre M. Loukachenko, en place depuis 26 ans.

Le 27 septembre, dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, Emmanuel Macron a dénoncé une «crise de pouvoir» en Biélorussie et a affirmé que Loukachenko devait quitter son poste. Il s’est dit également «impressionné par le courage des manifestants» en Biélorussie.

Pour sa part, Alexandre Loukachenko a recommandé à son homologue français de «regarder moins autour» et de «s’occuper des affaires intérieures de la France».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала