Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Trump VS élites pédophiles: Facebook et Twitter luttent contre une théorie du complot des plus bizarres

S'abonner
Les réseaux sociaux s’engagent à lutter contre le mouvement conspirationniste QAnon, mais leurs succès sont plutôt mitigés, selon une analyse d’AP.

Facebook et Twitter ont promis d’endiguer la propagation du mouvement conspirationniste QAnon, qui prétend que Donald Trump livre une guerre secrète contre des élites impliquées dans des réseaux pédophiles internationaux.

Un masque et des gants - Sputnik France
Une nouvelle théorie du complot sur la propagation du Covid-19 mélange masques et 5G - images
Ainsi, Facebook a interdit, à partir du 1er octobre, «toutes les publicités qui font l’apologie, soutiennent ou évoquent des mouvements armés ou le mouvement QAnon». Facebook affirme également avoir mis en place un système de recommandation de pages fiables pour les sujets liés à la pédophilie.

«Personne n’est mort du coronavirus»

Pour sa part, Twitter avait annoncé fin juillet avoir supprimé près de 7.000 comptes faisant promotion de la théorie complotiste. Cependant, l’agence AP vient de dénombrer une dizaine de «comptes QAnon» sur le réseau social, dont le nombre total d’abonnés dépassait 1,5 million.

Dans le même temps, Facebook continue à recommander à ses usagers certains groupes et pages liés à la mouvance, constate AP tout en soulignant qu’en juillet, les posts Instagram contenant le hashtag #QAnon recevaient en moyenne 1,27 million de mentions «j’aime» et commentaires par semaine. L’un d’eux, qui a été liké près de 20.000 fois, affirmait notamment: «personne n’est mort du coronavirus».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала