Un pompier blessé à la tête par un individu armé d’une hachette dans un bar à Lyon

L’intervention de sapeurs-pompiers dans un bar à Lyon a mal tourné. Un soldat du feu qui tentait de neutraliser un individu muni d’une hachette a été blessé à la tête. Comme l’assurent les pompiers sur Facebook, sans leur collègue, «l'homme aurait causé plus de mal aux occupants du bar et aux riverains».

Un pompier de la caserne de Lyon Rochat a été blessé ce dimanche 4 octobre au matin à la tête par un individu armé d’une hachette, selon le syndicat SUD SDMIS.

D’après la source, l’agression s’est produite après une altercation dans un bar devant la caserne. Un client est sorti des lieux et revenu armé d'une hachette. Il a menacé de s'en prendre aux clients de l'établissement. Des pompiers ont vu la scène et sont intervenus pour le maîtriser.

Des policiers - Sputnik Afrique
Intervenus pour une poubelle incendiée, des policiers sont pris à partie par des jeunes cagoulés dans le Finistère

La victime a été hospitalisée en urgence mais ses jours ne sont pas en danger. L’agresseur a été interpellé.

«Sans l'intervention des sapeurs-pompiers, l'homme aurait très certainement causé plus de mal aux occupants du bar et aux riverains», assurent les pompiers sur Facebook.

À son tour, la maire du VIIème arrondissement de Lyon, Fanny Dubot, a réagi à l’accident sur Twitter:

«Je m’associe pleinement à ce soutien et adresse mes souhaits de rétablissement au pompier blessé».

Elle a ajouté qu’une enquête a été ouverte et précisé que ces dernières semaines plusieurs demandes de fermeture administrative ont été déposées concernant ce bar.

Des secouristes attaqués

Par ailleurs, comme le relate France 3, dans la soirée du 3 octobre les sapeurs-pompiers ont été alertés pour une douzaine de voitures en feu à Rillieux-la-Pape, dans la métropole de Lyon.

Lors de leur intervention, les secouristes ont été caillassés par plusieurs individus. Le média précise que personne n’a été blessé, mais leurs véhicules ont été endommagés.

«Les auteurs n’étant certainement pas des amateurs ni des inconnus, et avant qu’un drame ne se produise, seules des condamnations fermes et immédiates peuvent mettre fin à cette spirale infernale», écrit Sud SMIS sur Facebook.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала