Négociations frontalières Israël-Liban: un timing parfait, surtout pour les États-Unis

© Sputnik . Mikhaïl Alaeddine  / Aller dans la banque de photosLa frontière entre Israël et le Liban, image d'illustration
La frontière entre Israël et le Liban, image d'illustration  - Sputnik France
Doit-on s’attendre à un accord entre Israël et le Liban? Poussés par les États-Unis à la recherche d’un nouveau coup d’éclat diplomatique, Tel-Aviv et Beyrouth ont entamé des négociations pour régler des différends frontaliers. Mais si le premier veut délimiter les espaces maritimes, le second veut aussi traiter des frontières terrestres. Analyse.

Mercredi 14 octobre ont débuté des négociations historiques entre le Liban et Israël sur le tracé de leurs frontières communes.

Les délégations des deux États, réunies sous l’égide de l’Onu, ont amorcé un processus qui devrait durer des semaines, voire des mois. Beyrouth et Tel-Aviv sont toujours officiellement en guerre, cet évènement est donc historique. Cependant, il a très peu de chance de se concrétiser, puisque les deux parties sont en désaccord sur les sujets à négocier. Si Israël ne souhaite discuter que des frontières maritimes, le Liban voudrait aussi inclure un règlement sur les frontières terrestres. Mais l’essentiel, notamment pour l’Administration Trump, grand médiateur dans ces pourparlers, pourrait être ailleurs.

Plus d’informations dans ce nouveau Lignes Rouges en bref.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала