Ils ne sont que deux à vivre dans une petite commune italienne, mais le port du masque est «une question de principe»

La commune italienne de Nortosce ne compte plus que deux habitants et tous deux portent des masques lorsqu'ils se rencontrent, relate CNN. Selon eux, «c'est une question de principe».

La petite commune italienne de Nortosce ne compte que deux habitants, mais ceux-ci préfèrent ne prendre aucun risque lorsqu'il s'agit de respecter les règles sanitaires. Ainsi, lorsqu'ils se rencontrent, ils portent des masques et se tiennent à un mètre l'un de l'autre, raconte CNN dans un reportage.

Les retraités Giovanni Carilli, 82 ans, et Giampiero Nobili, 74 ans, n'ont pas de voisins et quittent rarement leur commune située à une altitude de 900 mètres dans la province de Pérouse en Ombrie, populaire auprès des touristes.

Mais malgré leur éloignement, ni l'un, ni l'autre ne se sentent protégés du virus, qui a coûté la vie à près de 37.000 personnes en Italie.

Peur du virus et amour de la vie

«J'ai très peur du virus. Si je tombe malade, je suis seul, qui s'occuperait de moi?», a confié Giovanni Carilli, ajoutant qu'il veut continuer à vivre en s'occupant de ses moutons, de ses vignes, de ses ruches et de son verger.

«J'aime ma vie», renchérit-il.

Coronavirus en Belgique - Sputnik France
La plupart des pays européens classés rouge dans la nouvelle carte sur le Covid-19
Son voisin estime qu'il serait irrespectueux pour l'un ou l'autre d'ignorer les mesures strictes mises en place pendant la pandémie, malgré leurs circonstances plutôt exceptionnelles.

Question de principe

«Le port du masque et le respect de la distance sociale n’existent pas seulement pour des raisons de santé», dit-il.

Selon lui, ce n'est ni bon, ni mauvais.

«S'il y a des règles, vous devez les respecter pour votre propre bien et celui des autres. C'est une question de principe», affirme Giampiero Nobili.

Lorsque les deux retraités se rassemblent chez Carilli pour leur traditionnel espresso, ils prennent place à une table de deux mètres de long, chacun à son extrémité, et ils n'oublient jamais de respecter une distance sociale lors de leurs promenades régulières.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала