Le coronavirus s’apprête à vivre «sa belle époque», préviennent des chercheurs US

Avec l’approche de l’hiver, les chercheurs préviennent que les épidémies de Covid-19 risquent de s’aggraver, nécessitant la prise de mesures de contrôle plus strictes.

Des chercheurs américains ont mis en garde contre une éventuelle dégradation de la crise due au nouveau coronavirus, selon la revue Nature.

D’après eux, le monde est au seuil d’une nouvelle recrudescence majeure de cas de contaminations à cause notamment du fait que le temps froid contraint les gens à se retrouver de plus en plus souvent dans des endroits mal ventilés.

Dans le même temps, les scientifiques soulignent que le froid, l’air sec et l’absence de rayons directs de soleil contribuent à la mise en place de conditions propices à la transmission du coronavirus.

La fin est encore loin

«Ce virus s’apprête à vivre sa belle époque. Nous nous attendons à des mois à venir assez sombres et difficiles», insiste David Relman, microbiologiste de l’université Stanford, en Californie.

Dans ce contexte, les chercheurs estiment que des mesures de contrôle plus strictes pourraient devenir nécessaires en hiver pour contrer le risque d’apparition de nouveaux foyers épidémiques.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала