Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les propos de l’ayatollah Khamenei sont-ils «une fatwa sur les juifs de France»?

© AP Photo / Office of the Iranian Supreme Leader Ali Khamenei
Ali Khamenei - Sputnik France
S'abonner
Le guide suprême iranien, l’ayatollah Khamenei, a accusé l’État français et «le sionisme» d’être derrière les caricatures de Charlie Hebdo. Réagissant à ces propos, la directrice générale d’AJC Europe a dénoncé «une fatwa sur les juifs de France» et a mis en garde contre un nouvel attentat.

Derrière les caricatures de Mahomet, l’ayatollah Khamenei voit «l’arrogance mondiale» et «le sionisme» qui «se battent contre l’islam» «sur tous les fronts».

«Le dernier épisode de cette guerre est ce qui s’est produit la semaine dernière en France. Cette affaire n’est pas seulement celle d’un caricaturiste qui commet un outrage et offense le prophète de l’islam, c’est bien plus. Il existe des mains qui agissent en coulisses d’où le soutien qu’apporte à ce caricaturiste tout un État, son Président et ses dirigeants. L’enjeu dans cette affaire est la politique d’un gouvernement [français, ndlr] qui s’aligne sur cet acte offensant et qui a derrière lui toute la classe politique», a-t-il déclaré.

Le guide suprême iranien a en outre blâmé «les ennemis de l’islam» pour leurs tentatives de «liquider la cause palestinienne» par l’«acte éminemment perfide» qu’est la normalisation des relations avec Israël de certains pays arabes qui ont ainsi «vendu les droits historiques du peuple palestinien».

«Or la cause palestinienne n’est pas périssable. La Palestine redeviendra la Palestine et l’entité factice sioniste disparaîtra», a-t-il ajouté.

Ces propos de l’ayatollah Khamenei ne sont pas passé inaperçus: Simone Rodan-Benzaquen, directrice générale d’American Jewish Committee Europe, qui les a considérés dans un tweet comme un appel «à la destruction d’Israël» et «une fatwa sur les juifs de France».

«Vous attendez le prochain attentat avant de supprimer les tweets et le compte?», a-t-elle interrogé la direction de Twitter.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала