Des bouteilles remplies de produits explosifs et toxiques explosent à Montpellier

Des policiers de Montpellier ont découvert samedi soir des bouteilles en plastique avec un mélange d’acide chlorhydrique et d’aluminium dans un quartier de la ville. D’autres bombes artisanales ont explosé, le but aurait été de tendre un guet-apens aux forces de l’ordre, selon le syndicat Alliance police nationale.

Les habitants d’un quartier de Montpellier (Hérault) ont alerté les forces de l’ordre le 14 novembre vers 19 heures après avoir entendu de petites explosions, relate le Metropolitain. La cellule mobile d’intervention chimique des sapeurs-pompiers est donc intervenue.

Une bouteille - Sputnik France
Trois adolescents mis en examen pour avoir lancé des bouteilles d'acide sur des gendarmes
Arrivés sur place, les policiers ont installé un périmètre de sécurité et ont ensuite découvert au moins trois bouteilles en plastique de 1,5L remplies d’un mélange chimique contenant du coca-cola, cachées dans des herbes hautes. Les riverains avaient entendu les détonations de trois autres bouteilles similaires.

Celles restées intactes ont été percées avec un couteau par des pompiers équipés de matériel de protection, et un petit nuage toxique s’en est échappé. La nature de ce gaz était inconnue au moment des faits. Mais une analyse ultérieure a montré que les bouteilles contenaient de l’acide chlorhydrique et de l’aluminium.

Une embuscade prévue?

Durant l’opération, des inconnus ont lancé des pétards sur les gendarmes. Du matériel pour préparer ces bombes artisanales, comme des rouleaux d’aluminium, a été saisi sur place.

Montpellier  - Sputnik France
Une fusillade éclate à Montpellier, un blessé, le quartier bouclé - vidéo
Le syndicat Alliance police nationale de l’Hérault a évoqué dimanche un guet-apens. «C’est une véritable embuscade que des individus ont essayé de tendre aux policiers. En effet, des caddies remplis de barres de bois et de roues de voiture ont été préparés, ainsi que du matériel pour confectionner des bombes à base d’acide trouvées sur les lieux», a déclaré au média Rémy Alonso, délégué d’Alliance police nationale Hérault-Gard.

Le 5 novembre, trois adolescents ont déjà été mis en examen pour avoir jeté une solution explosive similaire sur des gendarmes lors d’une manifestation de lycéens à Pont-l’Abbé, dans le Finistère.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала