Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Au G20, Macron appelle à acheter des vaccins anti-Covid pour les «pays les moins avancés»

S'abonner
Emmanuel Macron a exhorté samedi ses homologues du G20 à se montrer solidaires des pays pauvres dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, en particulier s’agissant du partage des futurs vaccins.

La crise sanitaire est «un test pour le G20» et «il n’y aura aucune réponse efficace à la pandémie qui ne soit une réponse globale», a souligné le Président français dans une adresse par visioconférence à ses collègues, qu’il a ensuite tweetée.

Le chef de l’Etat a notamment souhaité que les plus grandes puissances -le G20 représente quelque 90% du PIB mondial- «achètent des doses de vaccins pour le compte des pays les moins avancés». «Nous devons concevoir ensemble un mécanisme de dons», a-t-il expliqué, «pour la vaccination des publics prioritaires dans les pays en développement.»

«Serons-nous prêts à en garantir l’accès à l’échelle planétaire et à éviter à tout prix le scénario d’un monde à deux vitesses, où seuls les plus riches pourraient se protéger du virus et reprendre une vie normale?», a-t-il questionné.

Le sommet, réuni par visioconférence sous présidence saoudienne, doit donner sa réponse au cataclysme économique et sanitaire provoqué par le Covid-19, qui a infecté plus de 55 millions de personnes et en a tué plus de 1,3 million à travers le monde.

Le G20 appelé à soutenir financièrement l’OMS

Plusieurs appels ont été adressés au G20 pour soutenir financièrement l’Organisation mondiale de la santé, après la multiplication d’annonces prometteuses concernant des vaccins.

Avant M. Macron, le patron de l’ONU, Antonio Guterres, a estimé que «les vaccins devaient être traités comme un bien public», «accessibles à tous».

Pour le Président français, la coopération avec les pays pauvres doit aussi s’étendre aux traitements. Selon lui, «nous partageons plus que jamais, au Nord et au Sud, un avenir et des défis communs, et il faut donc partager aussi les solutions».

C’est, selon lui, pleinement le rôle que les pays les plus riches doivent assumer ensemble. «L’ADN de notre club est de forger dans l’urgence des solutions multilatérales efficaces face aux crises», a insisté Emmanuel Macron, rappelant notamment le rôle du G20 dans la réponse à la crise financière de 2008.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала