Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les termes «père» et «mère» devront disparaître des textes de la Chambre des représentants US

© AP Photo / J. Scott ApplewhiteLe Sénat américain
Le Sénat américain - Sputnik France
S'abonner
Des règles visant à rendre la Chambre des représentants «la plus inclusive de l'Histoire» ont été présentées par sa présidente Nancy Pelosi. Ils banniront notamment l’usage des termes «genrés», tels que «père» et «mère» dans les futurs textes de lois pour que «toutes les identités de genre» soient honorées.

De nouvelles règles que devra appliquer la chambre basse du Congrès américain ont été dévoilées par sa présidente, la Démocrate Nancy Pelosi, le 1er janvier. Elles visent à promouvoir l'inclusion et l'intégrité au sein du gouvernement américain, selon le document publié sur le site officiel du comité des règles de la Chambre des représentants.

«Ce lot [de règles], qui sera présenté et voté lorsque le nouveau Congrès se réunira, comprend des réformes éthiques radicales, insiste sur la responsabilité du peuple américain et fait de cette Chambre des représentants la plus inclusive de l'Histoire», est-il indiqué dans le préambule du texte.

Il sera désormais interdit donc pour la chambre basse d’utiliser les termes «genrés» comme «père, mère, fils, fille, frère, sœur, oncle, tante, mari, femme, beau-père, belle-mère, gendre, belle-fille, beau-frère, belle-sœur», ou encore «petit-fils et petite-fille». Ils devront être remplacés par des mots plus «neutres», tels que «parent, enfant, frère ou sœur, frère ou sœur du parent, conjoint, beau-parent», ou encore «petit-enfant».

La création d'un «comité spécial»

Pour y arriver, un «comité spécial sur la disparité économique et l'équité dans la croissance» va être créé afin de s’assurer que le Congrès honore «toutes les identités de genre en changeant les pronoms et les relations familiales dans les règles de la Chambre pour qu'ils soient neutres en termes de genre».

Avec cette décision, les États-Unis emboîtent ainsi le pas de certains pays occidentaux, dont la France, en remplaçant des termes traditionnels de parenté par des catégories plus «progressistes».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала