Le Congrès certifie la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle

La victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle a finalement été validée par le Congrès américain. La procédure de certification a repris après l’intrusion de partisans de Donald Trump dans l’enceinte du Capitole. En dépit de son désaccord, le Président sortant a promis «une transition ordonnée» le 20 janvier.

Le Congrès américain a certifié la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle après que la procédure avait été interrompue le 6 janvier par l’intrusion de manifestants pro-Trump dans l’enceinte du Capitole.

Le vice-Président Mike Pence a déclaré que le Congrès avait confirmé le décompte des résultats des États du Collège électoral, selon lesquels Joe Biden était qualifié de vainqueur de l’élection présidentielle du 3 novembre contre le Président sortant Donald Trump.

Au total, 306 grands électeurs s'étaient prononcés en faveur du candidat démocrate Joe Biden contre 232 en faveur du Président sortant Donald Trump.

Trump réagit

En réaction à la certification, celui-ci a annoncé qu’«une transition ordonnée» aurait lieu le 20 janvier, même s’il est «totalement en désaccord avec le résultat de l’élection» et si les faits lui «donnent raison», selon le porte-parole de la Maison-Blanche.

«J'ai toujours dit que nous continuerions notre combat pour que seuls les votes légaux soient comptés. Bien que cela représente la fin du plus grand premier mandat de l’histoire présidentielle, ce n’est que le début de notre combat pour Make America Great Again!», a-t-il déclaré dans un communiqué cité par Dan Scavino.

La certification des résultats du vote par le Congrès est la dernière étape obligatoire de validation pour le Président élu des États-Unis, inscrite dans la Constitution américaine.

Protestations

Auparavant, le Président sortant Trump avait appelé les membres républicains à renoncer à la certification des résultats.

L’intrusion de manifestants pro-Trump dans le Capitole pendant la certification a provoqué l’intervention des forces de l’ordre, le 6 janvier. Quatre personnes sont mortes lors d'affrontements violents.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала