Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Tes seins bougent trop»: une ado dénonce le sexisme dans une association de jeunes sapeurs-pompiers

S'abonner
En octobre, une mineure d’une section de jeunes sapeurs-pompiers du Rhône a dénoncé sur les réseaux sociaux une remarque déplacée de sa supérieure qui a lancé «Tes seins bougent trop». Selon son père, elle aurait été suivie par une pantomime scandaleuse d’un gradé.

La publication sur Instagram d’une adolescente a suscité un scandale. Et pour cause, elle y dénonce le sexisme dans l’association des jeunes sapeurs-pompiers du département du Rhône (JSP). Une histoire qui s’est déroulée courant octobre dans l’Est lyonnais, relate Le Progrès.

«Je m’entraînais avec mon équipe de JSP et la supérieure m’a appelée et m’a dit: “Bon, avec les autres, on en a parlé et on trouve que tes seins bougent trop quand tu cours, alors tu vas investir dans une brassière de sport parce que les garçons, ça les déconcentre”», raconte la lycéenne de 17 ans.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Gang anti-sexiste 🧡 (@disbonjoursalepute)

Un sujet sensible

Short en jean - Sputnik France
«Tenue républicaine»: l’école, «ce n’est pas McDo, ce n’est pas "venez comme vous êtes"»
«Sa poitrine ne doit pas être un sujet de conversation», fustige son père, qui l’a retiré de l’asso. Selon lui, après la première remarque de la supérieure, un gradé aurait lui aussi «mimé les seins de ma fille, pour lui expliquer qu’ils bougeaient. Ces gestes obscènes l’ont fait pleurer».

Contactée par Le Progrès, la section des JSP a démenti «tout mime», évoquant un sujet «réglé avec les parents». Le président a répliqué que «les gens cherchent des petites bêtes», mais il n’a pas voulu «rentrer dans les détails».

La publication de l’adolescente s’inscrit dans la lignée d’autres polémiques récentes à ce sujet, rappelle le quotidien. Ainsi, en septembre, des lycéennes ont réclamé le droit de porter des mini-jupes ou des t-shirts courts lors des cours. En réaction, le ministre de l’Éducation nationale s’est contenté d’appeler à porter à l’école «une tenue républicaine».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала