Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Furieux contre Trump, le chef de la majorité au Sénat pourrait voter pour sa destitution

© AP Photo / Evan VucciDonald Trump
Donald Trump - Sputnik France
S'abonner
Mitch McConnell, chef de la majorité républicaine au Sénat est en colère contre Trump et reste indécis sur un vote de destitution, rapporte Fox News. D’autres cadres républicains ont déjà pris leurs distances avec le Président sortant.

Le sénateur républicain Mitch McConnell, chef de la majorité, est en colère contre Donald Trump, rapporte Fox News, citant des proches de l’intéressé. L’élu laisse planer le doute sur son vote, en cas de scrutin sur le destitution du Président américain.

Mitch McConnell en voudrait principalement à Donald Trump d’avoir perdu la majorité au Sénat au profit des Démocrates, mais serait également affecté suite à l’assaut du Capitole, selon ces sources.

Ce 12 janvier, le New York Times affirmait déjà que le sénateur soutenait en privé la procédure de destitution initiée par les Démocrates, estimant que cela faciliterait l’éviction de Trump du parti.

Trump lâché?

Outre Mitch McConnell, d’autres cadres républicains ont déjà pris leurs distances avec le Président sortant, suite aux événements du Capitole. Le 7 janvier, Elaine Chao, secrétaire aux Transports des États-Unis et épouse de McConnell, avait ainsi annoncé sa démission.

Liz Cheney, élue du Wyoming et numéro trois à la Chambre des représentants, a pour sa part déclaré qu’elle voterait en faveur de l’acte d’accusation pour «incitation à l'insurrection», qui devrait marquer l'ouverture d'une procédure de destitution contre Trump. D’autres élus républicains, comme Pat Toomey, sénateur de Pennsylvanie, ont appelé le Président à démissionner.

Le 11 janvier, les Démocrates avaient déposé un projet de résolution sur la destitution de Donald Trump auprès de la Chambre des représentants. Une autre a été déposée, demandant au vice-Président Mike Pence d’invoquer le 25e amendement de la Constitution pour démettre Trump mais a essuyé un refus.

Ces procédures font suite à l’assaut donné sur le Capitole par des partisans du Président sortant, le 6 janvier.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала