Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Kremlin juge contraires à la loi les appels aux manifestations non autorisées et rappelle les conséquences

© Sputnik . Alexeï Maychev / Aller dans la banque de photosLe Kremlin de Moscou
Le Kremlin de Moscou - Sputnik France
S'abonner
Le Kremlin juge inadmissible d’organiser des rassemblements illégaux et d’inciter des jeunes et des enfants à y participer. Les avertissements de la police sur les conséquences liées au non-respect de la loi sont bien fondés, avance le porte-parole du Kremlin, en lien avec les appels à participer aux manifestations non autorisées du 23 janvier.

Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a réitéré aux journalistes la nécessité de respecter la loi suite aux appels à participer à des manifestations non autorisées le 23 janvier, y incitant, en plus, des jeunes gens et des enfants.

Il a également commenté les avertissements des forces de l’ordre sur les conséquences de cette participation.

«Il va de soi que nous avons affaire à des appels à participer à des événements non autorisés. C’est pourquoi il est tout à fait logique qu’il y ait des avertissements mettant en garde contre les conséquences du non-respect de la loi», a-t-il expliqué.Il a précisé que la position du Kremlin sur ce sujet restait invariable et qu'il exige «la nécessité de respecter la loi», stipulant «le caractère inadmissible de l'organisation de manifestations illégales, d’autant plus en incitant les jeunes gens, les enfants, etc., à y participer».

M.Peskov a signalé que des réseaux sociaux étaient utilisés pour diffuser les appels et que des amendes pouvaient leur être infligées conformément à la législation russe.

Les sympathisants du blogueur Alexeï Navalny avaient précédemment diffusé via Internet des appels à participer à des manifestations en son soutien le 23 janvier.

Avertissements des forces de l’ordre

Le parquet général russe avait auparavant exigé de limiter l’accès aux sites Internet diffusant des appels à manifester le 23 janvier.

Le vice-ministre de l’Intérieur Alexandre Gorovoï avait annoncé que la police était prête à assurer l’ordre pendant les manifestations de samedi et que les personnes appelant à y participer seraient poursuivies en justice.

Le ministère de l’Instruction s’était adressé aux parents via le réseau social VKontakte leur demandant de faire attention aux projets de leurs enfants pour le 23 janvier et de déconseiller à ces derniers de participer aux manifestations non autorisées.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала