Pour Lavrov, la Russie est «l'un des principaux garants de l'ordre mondial démocratique et multipolaire»

© Sputnik . Le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères / Aller dans la banque de photosSergueï Lavrov
Sergueï Lavrov - Sputnik France, 1920, 10.02.2021
Selon Sergueï Lavrov, la Russie est «l'un des principaux garants de l'ordre mondial démocratique et multipolaire» et promeut «un programme unificateur» tout en approfondissant «une coopération fructueuse avec ses partenaires étrangers».

Se prononçant à l’occasion de la journée du diplomate, célébrée chaque 10 février en Russie, Sergueï Lavrov a évalué le rôle de la Russie dans le monde. Selon le ministre des Affaires étrangères, elle est «l'un des principaux garants de l'ordre mondial démocratique et multipolaire qui se forme actuellement».

«Strictement guidés par les principes de la Charte des Nations unies, nous promouvons un programme unificateur, approfondissons une coopération fructueuse avec l'écrasante majorité des partenaires étrangers en Eurasie, en Afrique et en Amérique latine», a-t-il déclaré.

«La formation d’un ordre mondial multipolaire»

Fin décembre, dans une interview à Sputnik, Sergueï Lavrov avait désigné les principaux enjeux de la politique étrangère de la Russie en 2021.

Sergueï Lavrov - Sputnik France, 1920, 29.12.2020
Sergueï Lavrov: «Il ne sera pas facile de déblayer les décombres dans les relations avec les États-Unis»
«En 2021, nous continuerons à mener une politique étrangère pragmatique et responsable et continuerons à contribuer à la formation d’un ordre mondial multipolaire plus juste et démocratique. Comme auparavant, nous serons ouverts à une coopération mutuellement avantageuse, dans la mesure où nos partenaires y sont prêts et, bien entendu, dans le respect inconditionnel des intérêts nationaux russes».

Un échec de l'ordre mondial libéral

Auparavant, la présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du Parlement russe) Valentina Matvienko avait déclaré que le système actuel des relations internationales avait subi une fracture qui entraînait la mise en place de nouveaux centres de gravité. Selon elle, ce sont la Russie et la Chine qui sont les leaders du nouvel ordre mondial, également formé par des organisations comme l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), les BRICS et l'Union économique eurasiatique (UEE).

En 2017, le journaliste Hal Brands avait pour sa part déploré dans les colonnes de Bloomberg que l'ordre mondial dominé par les États-Unis avait vécu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала