Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Un nouveau lapsus»: Aliev réagit aux propos de Pachinian sur les systèmes de missile russe au Haut-Karabakh

© Sputnik . Mourad Oroudjev / Aller dans la banque de photosBakou
Bakou - Sputnik France, 1920, 26.02.2021
S'abonner
Alors que la Russie avait indiqué que les systèmes de missile Iskander n’étaient pas utilisés par l’Arménie au Haut-Karabakh, l’Azerbaïdjan a commenté les récentes déclarations du Premier ministre arménien qui prétend que l’arme n’a tout simplement pas fonctionné.

Le Président azerbaïdjanais Ilham Aliev a à son tour déclaré que les systèmes de missile balistique Iskander n’ont pas été utilisés par l’Arménie lors du récent conflit dans le Haut-Karabakh.

«Nous n’avons pas vu de tir. [...] Lorsque cette déclaration a été faite, nous nous sommes renseignés encore une fois, mais non, rien de tel n’a été vu. Ce n’est qu’un nouveau lapsus parmi tant d’autres, une déclaration comique, voire anecdotique», a-t-il fait savoir lors d’une conférence de presse.

Déclaration de Pachinian

Ilham Aliev a ainsi commenté les récents propos du Premier ministre arménien Nikol Pachinian qui a avancé mercredi 24 février que les systèmes Iskander livrés à Erevan par Moscou ne fonctionnaient pas. Une déclaration qui a suscité l’indignation de militaires et de l’opposition, selon lesquels le chef du gouvernement essaie ainsi de justifier ses échecs.

La situation a engendré une nouvelle crise politique. Le Président du pays a limogé à la demande de son Premier ministre le chef adjoint de l’état-major qui, à en croire la presse, a tourné en dérision les propos de Pachinian. L’armée a pour sa part exigé que Pachinian quitte son poste. Ce dernier a qualifié la situation de tentative de coup d’État et a promis de limoger le chef de l’état-major du pays.

Depuis jeudi, les rues de la capitale, Erevan, sont le théâtre d’affrontements entre les partisans et les opposants du Premier ministre, dont la cote de popularité a brusquement chuté après la signature de l’accord de cessez-le-feu total avec l’Azerbaïdjan.

Moscou et Bakou soulignent le caractère interne de ce qui se passe dans pays, le Kremlin appelant les parties à la retenue.

Réaction de la Défense russe

Jeudi, le ministère russe a exprimé son étonnement face aux déclarations de Nikol Pachinian, affirmant qu’aucun Iskander n’a été utilisé par l’Arménie au Haut-Karabakh et que les munitions destinées à ces systèmes étaient stockées dans des entrepôts de ce pays du Caucase.

Le département militaire considère que Nikol Pachinian a été mal renseigné et induit en erreur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала