Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Testé positif, Bachar el-Assad en Russie? l’ambassadeur syrien à Moscou commente les rumeurs

© Sputnik . Alexeï Nikolski / Aller dans la banque de photosBachar el-Assad à Damas
Bachar el-Assad à Damas - Sputnik France, 1920, 12.03.2021
S'abonner
Les informations sur le déplacement de Bachar el-Assad en Russie pour traitement anti-Covid sont fausses, a indiqué à Sputnik l'ambassadeur syrien en Russie, Riyad Haddad.

Commentant les publications de certains médias turcs et arabes qui prétendent que Bachar el-Assad a été hospitalisé dans un état grave après avoir contracté le coronavirus, l'ambassadeur syrien en Russie, Riyad Haddad, les a traitées d’«absolument fausses».

«Monsieur le Président se trouve en Syrie, les autres informations sont mensongères», a déclaré le diplomate à Sputnik.

Réaction du Kremlin

Le 9 mars, le porte-parole de la présidence russe a indiqué qu’il n’était pas au courant de sollicitations de la part de Bachar el-Assad concernant un traitement médical. Dmitri Peskov a tout de même précisé que les spécialistes russes avaient acquis une vaste expérience dans le domaine.

«S’il y a de telles sollicitations, bien sûr le Président Poutine les examinera très rapidement, mais je le répète encore une fois, je ne sais pas si quelqu'un a fait cette demande», a-t-il ajouté.

Le Président et son épouse testés positifs

Le 8 mars, la chancellerie du chef de l'État syrien a annoncé que le Covid-19 avait été diagnostiqué au Président Bachar el-Assad et à son épouse Asma, après que le couple a ressenti des symptômes légers de la maladie.

Il a été précisé que le Président et son épouse continueraient à assumer leurs fonctions pendant leur quarantaine qui devrait durer deux ou trois semaines.

Le 25 février, l'agence de presse syrienne Sana a annoncé que la campagne de vaccination contre le Covid-19 des personnels médicaux commencerait début mars en Syrie. Selon le ministre syrien de la Santé, Damas a reçu un lot de vaccins d'un «pays ami». Il s'agit d'un vaccin à deux doses, qui doivent être administrées à 21 jours d'intervalles. Ce vaccin a démontré son innocuité et son efficacité, a précisé le ministre.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала