Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’OMS confirme son soutien au vaccin d’AstraZeneca malgré un «lien» avec des thromboses

Vaccin d'AstraZeneca/Oxford contre le Covid-19 (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 06.04.2021
S'abonner
Tandis qu’un responsable de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a évoqué ce mardi l’existence d’un lien entre le vaccin d’AstraZeneca et la survenue de rares thromboses, l’Organisation mondiale de la santé a affirmé que la balance bénéfice-risque restait en faveur du vaccin.

Le directeur de la réglementation et de la préqualification de l'OMS, Rogerio Gaspar, a répété ce 6 avril lors d’un point de presse le soutien de l’organisation au vaccin d’AstraZeneca. Cette déclaration fait suite aux propos d’un responsable de l’EMA qui a évoqué un lien entre certains cas de thrombose et le produit en question.

«Ce que nous pouvons dire, c'est que […] l'évaluation bénéfices-risques du vaccin est encore largement positive», a déclaré M.Gaspar, tout en précisant que les experts étaient toujours en train d’examiner des cas de thromboses signalés.

Un lien évoqué

Plus tôt dans la journée, le responsable de la stratégie sur les vaccins de l’Agence européenne des médicaments (EMA), Marco Cavaleri, dans une interview au quotidien italien Il Messaggero parue ce 6 avril, a abordé le sujet du vaccin suédo-britannique.

«À mon avis, nous pouvons désormais dire qu'il est clair qu'il existe un rapport avec le vaccin. Cependant, nous ne savons pas ce qui provoque cette réaction», déclare le responsable dans les pages du journal transalpin, tout en soulignant que le rapport entre les bénéfices et les risques était toujours en faveur du produit.

Selon M.Cavaleri, le processus d’évaluation des risques par l’EMA est ailleurs «loin d’être terminé». Dans la foulée, le comité de sécurité de l’agence a précisé que l'examen était toujours «en cours».

Suite à cette déclaration, l'université d'Oxford, le concepteur du vaccin, a d’ailleurs annoncé la suspension de ses essais sur les enfants, en attendant l’avis du régulateur britannique.

Suspension dans plusieurs pays d’Europe

Début mars, suite à plusieurs signalements de formation de caillots sanguins chez certains vaccinés, la substance anti-Covid fabriquée par AstraZeneca a été suspendue provisoirement dans plusieurs pays d’Europe. Après des conclusions rassurantes de l’EMA, pour qui les bénéfices de l’utilisation du vaccin l’emportent sur les risques potentiels, de nombreux États, dont la France et l’Allemagne, ont repris l’injection d’AstraZeneca.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала