Les droits de l’homme, grands oubliés du conflit Israël-Gaza par Joe Biden

© AFP 2022 MELINA MARALe Président américain Joe Biden prononce un discours devant le Congrès, le 28 avril 2021
Le Président américain Joe Biden prononce un discours devant le Congrès, le 28 avril 2021 - Sputnik Afrique, 1920, 19.05.2021
Annoncés comme la base de la politique internationale de Joe Biden, les droits de l’homme semblent être passés à la trappe. Face au conflit entre Israël et Gaza, le Président américain a brillé par sa discrétion. Le prix à payer pour faciliter l’entente avec l’Iran?

L’Administration Biden persévère dans son indifférence face à la nouvelle escalade de violences au Proche-Orient.

En effet, après avoir gardé le silence durant toute la première semaine de conflit, la Maison-Blanche s’est fendue d’un bref communiqué. Une poignée de mots pour affirmer le droit d’Israël à se défendre. Sans la moindre dénonciation des victimes innocentes des frappes de l’État hébreu, ni du bombardement d’un immeuble abritant des agences de presse.

Y a-t-il un Président américain pour défendre les droits de l’homme? Comment expliquer la passivité de Joe Biden dans ce conflit meurtrier? Réponses dans ce nouveau focus de Lignes Rouges.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала