Une nouvelle élection du président Assad pour en finir avec l’isolement syrien?

© AP Photo / Hassan AmmarLe Président syrien Bachar el-Assad et sa femme Asma dans un bureau de vote lors de l'élection présidentielle, dans la ville de Douma, située dans la région de la Ghouta, tout proche de la capitale Damas, mercredi 26 mai, 2021
Le Président syrien Bachar el-Assad et sa femme Asma dans un bureau de vote lors de l'élection présidentielle, dans la ville de Douma, située dans la région de la Ghouta, tout proche de la capitale Damas, mercredi 26 mai, 2021 - Sputnik Afrique, 1920, 26.05.2021
Damas réussira-t-il à normaliser ses relations avec ses anciens rivaux arabes du Golfe ainsi qu’avec ses ennemis occidentaux? Probable vainqueur de cette nouvelle élection présidentielle, Assad pourrait surfer sur sa réélection pour légitimer son pouvoir en Syrie et à l’international.

Ce mercredi 26 mai ont lieu les élections présidentielles syriennes.

Avant même l’annonce des résultats, Bachar el-Assad a toutes les chances d’être reconduit pour un quatrième mandat, en raison du cadre imposé à ce scrutin et eu égard à la faiblesse des deux autres candidats.

Pour autant, les enjeux sont loin d’être nuls. En effet, au sortir de ce scrutin, Damas pourrait consolider son pouvoir sur un plan national, aussi bien dans les zones contrôlées par les forces loyalistes que dans les territoires perdus au Nord. De plus, une nouvelle victoire de Bachar el-Assad devrait pousser les pays du Golfe, notamment l’Arabie saoudite, à accélérer le processus de normalisation avec Damas. Quitte à annoncer ces prochains jours le retour de la Syrie dans la Ligue arabe? Mais qu’en serait-il de la relation avec les pays occidentaux, États-Unis et européens?

Plus d’informations dans ce focus de Lignes rouges.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала