Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les Pays-Bas accusent la Russie d’avoir «simulé des attaques» de leur navire de guerre en mer Noire

Frégate de la Marine Royale néerlandaise Evertsen - Sputnik France, 1920, 29.06.2021
S'abonner
Des avions de combat russes ont survolé jeudi «dangereusement bas» une frégate des Pays-Bas en mer Noire, selon le ministère néerlandais de la Défense. Moscou pointe de son côté que celle-ci s’est dirigée vers le détroit de Kertch, alors que les avions russes ont respecté toutes les normes internationales.

Un incident impliquant la frégate de la Marine royale néerlandaise HNLMS Evertsen (F805) et des aéronefs militaires russes a eu lieu jeudi 24 juin au sud-est de la Crimée, a annoncé le ministère néerlandais de la Défense ce mardi 29 juin.

«Des avions [russes, ndlr] ont à plusieurs reprises dérangé la Evertsen entre 15h30 et 20h30 heure locale. Ils ont survolé dangereusement bas et près [la frégate, ndlr] et ont simulé des attaques. Des aéronefs de combat [russes, ndlr] étaient armés de bombes et de missiles air-surface, destinés à effectuer des frappes aériennes contre des cibles [de surface, ndlr]. Après des heures d’actes d’intimidation, des perturbations des équipements électroniques de l’Evertsen se sont également produites», a déclaré dans le communiqué la Défense néerlandaise.

Les Pays-Bas considèrent que la Russie a violé par ses actions le droit international à la liberté de navigation, ainsi que l’accord bilatéral russo-néerlandais sur la prévention d’accidents en mer (accord INCSEA).

Le 23 juin, le destroyer britannique HMS Defender a traversé la frontière russe - Sputnik France, 1920, 27.06.2021
La BBC dévoile des documents classifiés britanniques sur le passage du HMS Defender près de la Crimée
«La HNLMS Evertsen a navigué dans les eaux internationales», selon le commandant du navire, le capitaine-lieutenant George Pastoor. «Il n’y avait aucune raison pour ces démarches agressives. Malgré cela, les simulations d’attaques ont duré encore plusieurs heures. Cela était un comportement irresponsable et insécurisée en mer».

La frégate HNLMS Evertsen fait partie d’un groupe aéronaval qui comprend également le destroyer britannique HMS Defender, qui a pénétré dans les eaux territoriales de la Russie au large de la Crimée le 23 juin.

Moscou réagit

Des chasseurs russes SU-30 et des bombardiers SU-24 ont survolé le navire de la Marine néerlandaise à une distance de sécurité sans enfreindre les normes internationales, a réagi le ministère russe de la Défense.

«Les vols des avions russes ont été effectués conformément aux règles internationales d’utilisation de l’espace aérien» après que «les moyens de surveillance des navires de l’Otan de la Flotte de la mer Noire ont détecté que la frégate Evertsen, qui se trouvait dans les eaux neutres, a changé de direction et s’est dirigée vers le détroit de Kertch», a précisé la Défense russe.

Les équipages des aéronefs ont regagné leurs bases, a ajouté le ministère.

Depuis le 14 juin, la Flotte russe de la mer Noire surveille les déplacements du destroyer britannique HMS Defender et de la frégate néerlandaise Evertsen dans cette zone.

Le navire de la Marine des Pays-Bas Evertsen a déjà été survolé par des chasseurs russes dans les eaux internationales de la mer Baltique en mai 2017.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала