Défense
URL courte
Par
Tensions en mer Noire - 2021 (12)
4292
S'abonner

À deux semaines du début des manœuvres navales Sea Breeze que l’armée ukrainienne mènera avec les États-Unis et d’autres pays de l’Otan, un destroyer britannique et une frégate néerlandaise sont entrés en mer Noire. La Défense russe affirme suivre leurs déplacements.

Lundi 14 juin, le destroyer britannique HMS Defender et la frégate néerlandaise HNLMS Evertsen partis d’Istanbul sont entrés en mer Noire où ils seront surveillés par les forces de la Flotte russe de la mer Noire.

«Les forces de la Flotte de la mer Noire ont procédé au contrôle des actions du destroyer Defender de la Royal Navy et de la frégate Evertsen de la Marine royale néerlandaise entrés le 14 juin 2021 en mer Noire», a fait savoir le Centre national russe de contrôle de la défense.

Ces deux navires arrivent dans la région à deux semaines du début des manœuvres navales Sea Breeze que l’armée ukrainienne entame le 28 juin avec les États-Unis et d’autres pays de l’Otan. La participation de 40 navires est prévue cette année.

Le 11 juin, l’arrivée en mer Noire du destroyer USS Laboon a été annoncée par l’US Navy.

Un transit d’armes vers le Donbass?

La Défense russe suppute que ces exercices serviront de paravent pour effectuer un transit d’armes vers le Donbass.

«C’est là-bas, sous couvert d’exercices, qu’il est prévu de livrer aux troupes ukrainiennes des armes modernes, des munitions et de l’équipement», a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov selon lequel ces armes seront envoyées aux «troupes ukrainiennes et formations nationalistes» stationnées dans le Donbass.

Une controverse au sujet de l’intégration euroatlantique de l’Ukraine

Les manœuvres se dérouleront sur fond des aspirations euroatlantiques de l’Ukraine sur lesquelles la rhétorique des hauts gradés de l'Alliance reste oblique et prudente, le secrétaire général Jens Stoltenberg déclarant que Kiev devra d'abord «moderniser et réformer ses institutions de sécurité et de défense».

Le souhait de l’Ukraine d’adhérer à l’Otan a récemment donné lieu à une controverse suite à un entretien téléphonique entre le Président ukrainien et Joe Biden le 7 juin.

«Le Président américain a souligné le soutien plein et entier à l’intégration euroatlantique de l’Ukraine et l’importance de fournir à l’État ukrainien un plan d’action pour l’adhésion à l’Alliance», a fait savoir la présidence ukrainienne après la conversation.

Cependant, la Maison-Blanche a aussitôt démenti cette interprétation de l’entretien entre Volodymyr Zelensky et Joe Biden.

«Les Ukrainiens ont mal interprété la déclaration et ont modifié l’enregistrement», a fait savoir la porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC) au média Axios.

Suite à cette déclaration, le texte du communiqué ukrainien a été changé:

«Volodymyr Zelensky a souligné l’importance de fournir à l’État ukrainien un plan d’action pour l’adhésion à l’Alliance.»

Dossier:
Tensions en mer Noire - 2021 (12)

Lire aussi:

Néonazis en Ukraine: Moscou étonné par les propos de Jean-Yves Le Drian
Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en légère baisse en France
Messages de haine, boycotts, menaces: de plus en plus de professionnels harcelés à cause du pass sanitaire
Tags:
mer Noire, OTAN, exercices militaires
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook