Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Il vise ma tête»: le policier brûlé par un tir de mortier lors d’une attaque dans le 94 témoigne

© Photo Pixabay / geraltUne voiture de police (image d'illustration)
Une voiture de police (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 27.07.2021
S'abonner
Le policier qui a été blessé après un tir de mortier dans le véhicule qu’il conduisait lors d’une intervention dans le Val-de-Marne pour un rodéo urbain a témoigné des faits auprès de TF1. Brûlé au deuxième degré, il a affirmé que l’assaillant avait visé sa tête.

Le 25 juillet, un équipage de police de la brigade anticriminalité (BAC) de Créteil en intervention pour un rodéo urbain dans le quartier Saint-Exupéry à Bonneuil-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, était victime d’une attaque aux mortiers d’artifice. L’un d’eux est entré dans l’habitacle du véhicule et a atteint l’agent au volant. Le fonctionnaire a raconté le 26 juillet auprès de TF1 les détails de cet assaut, lorsqu’il a été visé par son agresseur.

Les policiers ont été ciblés par une quarantaine d’individus. Le conducteur a été brûlé au deuxième degré, deux autres fonctionnaires s’en sont sortis avec des acouphènes. La scène a été filmée.

Dans son témoignage auprès de la chaîne, le policier blessé qui conduisait la voiture a raconté que celui qui l’a attaqué avait «le canon à peu près à 60-70 centimètres» de lui.

«Il vise ma tête», a-t-il précisé.

«Je plonge sur mon collègue qui est passager avant droit. Et à ce moment-là, le coup part, mais le mortier tombe derrière mon dos, et entre le siège et mon dos, il explose», a-t-il témoigné.

Voici la photo de son siège abîmé après cette attaque.

«Instinctivement, on freine, on sort du véhicule, parce que pour nous, il est en flammes. Et à ce moment-là, on reçoit une pluie de mortiers», a-t-il poursuivi, précisant s’être vu prescrire 15 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).

«Ils sont venus attaquer l’homme, pour attaquer le policier», a dit l’agent, travaillant depuis une dizaine d’années dans le quartier concerné.

Visés encore par des projectiles, les trois fonctionnaires sont remontés à bord du véhicule et ont pris la fuite, malgré la fumée dans l’habitacle qui empêchait de voir la route, précise TF1.

Le drame de Viry-Châtillon

Cette agression rappelle le douloureux souvenir de Viry-Châtillon en 2016. Lors d’une attaque, des criminels avaient tenté d’immoler par le feu des policiers, en jetant des cocktails Molotov dans l’habitacle de leur véhicule. Quatre fonctionnaires avaient ainsi été blessés, dont deux grièvement.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала