Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ce nouveau dispositif chinois censé faire accélérer avions et fusées hypersoniques

© Photo Pixabay / WikiImagesLaser (image d'illustration)
Laser (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 28.07.2021
S'abonner
La Chine cherche des moyens d’accélérer des avions hypersonique et des fusées. De ce fait, un dispositif laser pour améliorer leur vitesse est actuellement en élaboration.

Des scientifiques de l'université chinoise d’Ingénierie spatiale travaillent à la construction d'un dispositif laser pour améliorer la vitesse des avions hypersoniques et des fusées, fait savoir le groupe médiatique chinois Sina.

Lorsqu’une fusée atteint une vitesse hypersonique, l'avion et les armes sont généralement confrontés à une forte résistance de l'air, ce qui peut affecter la sécurité du vol et augmenter la quantité nécessaire de carburant. Une forme aérodynamique peut aider à réduire cette résistance, mais de nouvelles améliorations nécessitent une approche plus agressive.

Le mécanisme

Un groupe d'experts chinois développe un puissant canon laser qui sera installé sur le nez d'un avion hypersonique ou d'une fusée et qui ne visera pas l'ennemi, mais plutôt les molécules fines de l'air devant lui. Les chercheurs calculent que le dispositif peut réduire la résistance de l'air de 70 % ou plus.

L'équipe croit que leur bijou technologique créera un nuage de plasma en forme de gouttelette, qui se brisera instantanément en deux. Ces nuées plus petites tourneront dans des directions opposées et créeront un appel d’air vers l’avant entraînant les armes ou les avions hypersoniques.

Wang Diankai et son équipe, qui sont derrière ce projet, ont expliqué que le développement de la technologie laser en Chine est encore largement confidentiel et que les modèles théoriques utilisés par les scientifiques sont plus complexes qu'ailleurs.

Des difficultés de développement

Les lasers doivent être petits pour s'adapter aux avions ou aux missiles, mais jusqu'à présent la taille des lasers a été un problème.

Par exemple, à Shanghaï, la Chine construit l'appareil laser le plus puissant au monde, qui peut générer 10.000 fois plus d'énergie que tous les réseaux électriques du monde réunis en un instant, rappelle Sina. Cependant, le dispositif et son équipement de support nécessitent beaucoup d'espace.

Une nouvelle méthode doit ainsi réduire la taille et le poids du laser. Dans un article publié dans la revue britannique Nature le 21 juillet, l'équipe de Shanghaï a présenté le plus petit laser à électrons libres au monde.

Dans le passé, ces dispositifs faisaient plus d’un kilomètre de long. La version de Shanghaï serait 100 fois plus petite, mais les scientifiques espèrent réduire bientôt sa taille, à celle d'une table.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала