Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Premier ministre belge rejette l’idée d’un «coronapass» pour son pays

vaccination - Sputnik France, 1920, 01.08.2021
S'abonner
Se félicitant du bon déroulement de la campagne de vaccination en Belgique, son Premier ministre estime qu’il est inutile d’introduire un pass sanitaire à l’instar de l’Hexagone. «On n’a pas besoin de telles mesures», dit-il.
Alors que la France étendra en août le pass sanitaire à de nombreux lieux publics dont les restaurants, la Belgique semble rejeter ce scénario. Cela a été sous-entendu lors de l’entretien accordé «en plein jogging» dans la commune de Brakel à la DH par le Premier ministre Alexander de Croo et paru le 31 juillet.
Selon lui, le «coronapass» n’est pas nécessaire dans son pays en raison de la bonne proportion de vaccinés: «La solution ne peut jamais être d’organiser notre vie avec des pass. Notre taux de vaccination est bien plus haut qu’en France. On n’a pas besoin de telles mesures», a-t-il affirmé.
Pour lui, «cela a du sens» seulement lors de «grands événements», «mais ce doit être temporaire, seulement jusqu’à septembre». 

Une campagne de vaccination réussie

En Belgique, se réjouit M. de Croo, plus de 70% des personnes majeures ont reçu deux injections de vaccin. «Il y a par contre un déficit dans les grandes villes, comme Bruxelles mais aussi un peu Anvers», a-t-il précisé.
Le Premier ministre a aussi exposé les difficultés qu’il rencontre lors de l'exercice de ses fonctions en pleine épidémie. «Ce qu’on a dû faire allait à l'encontre de tout ce en quoi je crois. Je pense que si on donne de la liberté aux gens, les choses vont mieux, qu'on peut leur faire confiance».
«Je n'aurais jamais pensé que je devrais décider combien de gens vous pouvez recevoir à la maison. Le moment le plus difficile a été Noël, quand on n'a pas pu se voir en famille. J'ai douté : "Est-ce vraiment ce qu’il faut faire ?"  Mais c'était la bonne décision.»
Au niveau de l'UE, pour la distribution de la première dose, la Belgique est en quatrième position, et en troisième pour la deuxième dose, selon les derniers chiffres disponibles sur le site Our World in Data.
En effet, d’après un sondage Ipsos publié début juin, 52% des Belges se sont déclarés pour la vaccination obligatoire. Cependant, si la Flandre et Bruxelles y étaient favorables, la Wallonie y était majoritairement opposée. Or, les résultats positifs obtenus grâce à l’immunisation semblent avoir contribué à convaincre les dubitatifs.

Qu’en est-il dans l’Hexagone?

En France, 52,1% de la population totale a désormais un schéma vaccinal complet et 62,5% a reçu au moins une injection depuis le début de la campagne de vaccination, indique le gouvernement.
Des centaines de milliers de personnes sont descendues samedi 31 juillet dans les rues pour protester contre l'instauration du pass sanitaire et l'obligation vaccinale. Le «coronapass» devrait être étendu à de nombreux lieux de loisirs et de culture dès le 9 août.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала