Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En plein reportage sur les violents incendies en Grèce, une journaliste fond en larmes – vidéo

© REUTERS / Alexandros AvramidisIncendies en Grèce, le 7 août 2021
Incendies en Grèce, le 7 août 2021 - Sputnik France, 1920, 11.08.2021
S'abonner
Envoyée sur l'île d'Eubée ravagée par les flammes, une journaliste grecque a fondu en larmes lors d'un échange avec un habitant de l’île qui essayait de sauver sa maison. L’incendie destructeur a déjà entraîné l'évacuation de milliers de personnes.
Face aux incendies sans précédent, plus de 3.000 personnes ont été évacuées de la partie nord de l'île d'Eubée, la deuxième plus grande de Grèce située à 200 kilomètres d’Athènes.
​Le 9 août, une journaliste de la chaîne locale Open TV couvrait la situation en direct. Elle interrogeait un homme âgé resté sur place.
Présentant des difficultés respiratoires et parlant avec une voix éraillée, l’homme raconte qu’il lutte depuis plusieurs jours contre les incendies et que sa propriété est en flammes. La journaliste propose alors de l’aider à quitter l’île pour Athènes. Visiblement, il est perdu et ne sait quoi faire. Alors, la journaliste lui propose de l’emmener avec son équipe. À ce moment, l’homme fond en larmes, tout comme la journaliste ne peut retenir les siennes.
Le lendemain, le 10 août, dans une interview au média local Ethnos, la journaliste, qui se nomme Evlambia Revi, rapporte que l’intéressé, qui vivait seul dans sa maison, a finalement été évacué par la police.
«La vérité est que je suis débordée par cette énorme vague d'amour que je reçois de vous tous. Puisse cet amour conduire le vieux monsieur à recevoir les soins dont il a besoin […]. Quant à moi, j’ai simplement fait mon travail, comme tant de collègues remarquables. C'est juste que parfois nous craquons, nous aussi, parce que les journalistes sont aussi humains», a-t-elle twitté le 10 août.

​L’apocalypse en Grèce

Les températures atteignant plus de 40°С depuis fin juillet, la Grèce est frappée par une vague d'incendies violents. Environ 600 se sont déclarés dans le pays, selon les autorités. Trois morts sont à déplorer.
Sur l'île d'Eubée, près de 50.000 hectares sont déjà partis en fumée en huit jours, d’après le Système européen d'information sur les feux de forêt (EFFIS). Des centaines d’habitations ont été détruites. Les autorités procèdent à des évacuations.
​870 pompiers et 17 hélicoptères sont mobilisés. Les pompiers grecs sont épaulés par des collègues venus de Chypre, Slovaquie, Pologne, Serbie, Ukraine, Roumanie et France. Le 10 août, un nouveau contingent de marins-pompiers et de sapeurs-pompiers français les a rejoints, portant à 140 personnels l'aide française.
«Quand on est arrivé, il y avait des feux vers Athènes, sur l'île d'Eubée, on avait l'impression que c'est la Grèce entière qui brûlait», témoigne ce 11 août auprès de l’AFP Nicolas Faure, sapeur-pompier envoyé en renfort en Grèce.
Le 9 août, le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé le déblocage de 500 millions d'euros pour aider en urgence les habitants victimes des feux et reconstruire les zones sinistrées.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала