Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En pleines violences urbaines, les forces de l’ordre tombent dans un guet-apens dans les Yvelines – image

© SputnikImage d'illustration
Image d'illustration  - Sputnik France, 1920, 12.08.2021
S'abonner
Croyant intervenir pour des troubles à l’ordre public qui ont émaillé la nuit du 11 au 12 août une commune des Yvelines, un dispositif de pompiers et de policiers est tombé dans un guet-apens tendu par des dizaines d’individus. Les agents ont notamment été la cible de tirs de mortier.
Jets de projectiles contre les forces de l’ordre et d’importantes dégradations, dont des voitures brûlées et des vitres brisées. Une longue nuit de violences urbaines a touché la commune de Mantes-la-Jolie dans les Yvelines, département où les troubles de ce genre sont récurrents et l’ont été encore davantage au printemps.
C’est vers 23h mercredi que les pompiers ont été appelés pour intervenir et maîtriser un feu de poubelle dans le quartier du Val Fourré, relate une source policière auprès de BFM TV. Selon la procédure, la sécurité des pompiers a été assurée par la police qui les a accompagnés.
À leur arrivée, les forces de l’ordre ont essuyé des tirs de mortier effectués par une cinquantaine d’individus, toujours selon la source de BFM TV. Cependant, de source policière citée par RTL, ces personnes étaient une trentaine.

«Attirer la police dans un certain nombre de guets-apens»

Outre les jets de projectiles, d’importantes dégradations matérielles ont été constatées cette nuit, dont des véhicules incendiés, des vitres de l’annexe de la mairie brisées et un abribus dégradés. En outre, un magasin de téléphonie a été saccagé et pillé.
«Entre cinq et sept véhicules auraient été brûlés. Il y aurait eu une tentative d’intrusion dans la mairie annexe du quartier du Val Fourré et dans la patinoire qui est un bâtiment public qui appartient à la communauté urbaine Grand Paris-Seine et Oise», a souligné auprès de la chaîne de télévision le maire de la commune Raphaël Cognet.
«Il y avait visiblement une volonté de la part de ces personnes d'attirer la police dans un certain nombre de guets-apens», a par ailleurs précisé M.Cognet.
Déployée depuis début juillet, la nouvelle unité CRS 8, dite «super-CRS», spécialisée dans les violences urbaines, a été plus tard impliquée afin de rétablir le calme dans la commune, lequel n’est revenu qu’aux alentours de 5h du matin. À ce stade, aucune interpellation n’a été encore réalisée.
Les Yvelines ont particulièrement été touchées par toute une série de troubles à l’ordre public au printemps, les forces de l’ordre ayant souvent été prises à partie et attirées dans des guets-apens.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала