Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Propagande électorale: le contrat avec la société Adrexo résilié

© AFP 2021 LUDOVIC MARINélections régionales 2021
élections régionales 2021 - Sputnik France, 1920, 14.08.2021
S'abonner
Le contrat qui liait Adrexo au ministère de l’Intérieur depuis 2020 a été résilié suite aux nombreux dysfonctionnements survenus lors des dernières élections régionales et départementales.
«Dysfonctionnements inacceptables». C’est par ces mots que le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué la résiliation du contrat qui le liait avec la société Adrexo pour l’acheminement de la propagande électorale depuis décembre 2020.
Adrexo s’était vue attribuer sa distribution dans sept régions et 51 départements. Selon Le Monde, ce contrat s’évaluait à 98 millions d’euros et était d’une durée de quatre ans.
Cette décision intervient suite aux couacs rencontrés pendant les élections où selon La Poste et Adrexo, 26% des électeurs n’avaient reçu aucune propagande électorale avant les départementales et 40,3% aucune enveloppe contenant les professions de foi des différents candidats pour les régionales.
La commission des lois avait jugé ces chiffres le 22 juillet sous-évalués et s’était interrogée sur la compétence d’Adrexo en matière de distribution de courrier qui était estimé à 87,5% de son chiffre d’affaires. La commission évalue ce chiffre à 3,3%, le reste étant lié aux imprimés publicitaires, activité principale de la société.

Une entreprise aux finances fragiles

Adrexo a été fondée en 1979 et est aujourd’hui le numéro 1 français des imprimés publicitaires numériques et physiques. Ces dernières années, l’entreprise est connue dans les bureaux de Bercy pour ses différents plans de redressement. En effet, le comité interministériel de restructuration industrielle (CIRI), chargé d’assister les entreprises en difficulté, est venu à son chevet à deux reprises en 2016 et 2019. Ses bilans financiers montrent qu’elle accuse un déficit net de 14,89% en 2019 contre 6,51% en 2018. L’entreprise ne survit que grâce aux apports financiers de sa maison mère Hoops.
Et la situation risque bien de ne pas s’améliorer dans les prochains mois tant l’image de l’entreprise est écornée après ce véritable camouflet rencontré pendant les élections.

Et maintenant?

Gérald Darmanin a annoncé que les services des préfectures s’occuperont dorénavant des opérations de mise sous pli et ne confieront plus ces tâches à des sociétés privées. Dans son communiqué de presse, le ministère de l’Intérieur indique avoir déjà commencé les opérations matérielles des campagnes présidentielles et législatives. L’objectif pour le gouvernement est de reprendre la situation en main à l’aube d’un scrutin aussi important que les présidentielles, plébiscité des Français et surtout observé de très près dans le monde entier. La moindre fausse note aurait des conséquences néfastes sur l’image de l’Hexagone dans le monde.

Pourquoi avoir délégué ces opérations au secteur privé?

Cela est lié à une directive européenne de 1997 complétée par des directives supplémentaires dans les années 2000 qui prévoit l’ouverture à la concurrence du marché de distribution postale et qui est en vigueur en France depuis 2011, mettant ainsi fin au monopole de La Poste tout en la transformant en une société anonyme à capitaux publics depuis 2010.
Il faut noter qu’à l’heure actuelle, les concurrents ne se bousculent pas au portillon puisque les activités postales sont en déclin programmé face à l’essor d’Internet depuis plusieurs années. C’est d’ailleurs dans ces conditions qu’Adrexo a obtenu le contrat de l’acheminement de la propagande électorale.

Réaction politique

À l’heure actuelle, les réactions politiques se font rares à l’exception de Jordan Bardella (RN) qui parle d’un sabotage démocratique de A à Z.
 
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала