Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Opposé à la vaccination et étant sûr de ne pas décéder, un célèbre animateur radio US meurt du Covid-19

© AFP 2021 LOIC VENANCEvaccination
vaccination - Sputnik France, 1920, 22.08.2021
S'abonner
Face à la recrudescence du variant Delta, les appels à se faire vacciner sonnent de plus en plus souvent de la part des autorités, mais ne sont pas toujours entendus. Un populaire animateur de radio du Tennessee qui était sceptique concernant la vaccination jusqu’à ce qu’il soit hospitalisé à cause du Covid-19 est ainsi décédé.
Alors que les gouvernements recourent à diverses mesures pour inciter leurs citoyens à se faire vacciner, nombreux sont ceux qui estiment qu'ils n'en ont pas besoin.  C'est le cas du célèbre animateur radio américain Phil Valentine, âgé de 61 ans, qui est décédé après avoir été hospitalisé à cause du Covid-19. La station de radio de Nashville SuperTalk 99,7 WTN a confirmé sa mort dans un tweet le 21 août.
Dans son émission, Phil Valentine a plusieurs fois moqué la vaccination contre le Covid-19, en assurant que cela ne servait à rien et en défendant sa liberté de choix.
«Je fais preuve de bon sens. Quelles sont mes chances de contracter le Covid ? Elles sont assez faibles. Quelles sont mes chances de mourir du Covid si je l’attrape? Probablement moins d’un pour cent. Je fais ce que tout le monde devrait faire et c’est ma propre évaluation des risques pour la santé», écrivait-il sur son blog mi-décembre.

Sa vision des choses a évolué 

Le 11 juillet, il a annoncé à ses auditeurs qu’il avait contracté le coronavirus tout en espérant revenir à l’antenne dans un jour ou deux:
Deux semaines plus tard, sa station de radio a annoncé qu’il était hospitalisé dans un état très grave. Après que Phil Valentine a été transféré dans une unité de soins intensifs, Mark Valentine a déclaré que son frère avait changé d’avis et regrettait de «ne pas être un défenseur plus virulent de la vaccination».

À la recherche du Covid-19

Ce cas n’est pas isolé. Un Britannique de 58 ans qui se présentait comme anti-vaccin est décédé le 2 juillet des suites du Covid-19 à Bournemouth, au Royaume-Uni. Neuf jours avant sa mort, il avait publié une vidéo expliquant pourquoi il n'avait «rien à craindre». Il avait précédemment refusé de se faire immuniser, car il estimait qu'il «n'en avait pas besoin».
En outre, plusieurs jeunes adultes cherchent à contracter le Covid-19 pour obtenir un certificat de rétablissement, et ainsi éviter la vaccination durant les six mois suivants. Des annonces comme «cherche désespérément une personne qui a le Covid pour échapper au vaccin...» se comptent par dizaines sur les réseaux sociaux en France.
«Ça ne me dérangeait pas d'attraper le Covid pour avoir un pass sanitaire. J'ai croisé une amie, elle m'a dit qu'elle présentait des symptômes du Covid, ça ne m'a pas empêché de manger dans son assiette, de la côtoyer, sans masque», confie une jeune à BFM TV.
Une pratique qui se montre risquée au vu d’une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) parue le 6 août qui avance que les non-vaccinés constituaient 87% des admissions en soins critiques à l'hôpital entre le 19 et le 25 juillet.
«À taille de population comparable, il y a 12 fois plus d’entrées en soins critiques parmi les non-vaccinés que parmi les complètement vaccinés», indique la Drees.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала