Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Jets de pierres et cocktails Molotov: des policiers de nouveau attaqués à Corbeil-Essonnes - vidéo

© AFP 2021 LOIC VENANCEVoiture de police
Voiture de police - Sputnik France, 1920, 09.09.2021
S'abonner
Après une nuit calme suite aux épisodes de violences urbaines à Corbeil-Essonnes, des policiers ont été de nouveau attaqués dans le quartier sensible des Tarterêts. Face à des dizaines de jeunes qui leur jetaient des pierres et des cocktails Molotov, les agents ont dû prendre la fuite dans leur fourgonnette dégradée.
«Le quotidien de violence subie par nos collègues est à un seuil inadmissible!» C’est ainsi qu’Alliance Police Nationale 91 a commenté sur Facebook une nouvelle agression de policiers. Elle a eu lieu le 9 septembre en début de soirée à la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes.
D’après BFM TV, qui cite une source policière, les faits se sont déroulés rue Paul Cézanne vers 18h40 lorsque des agents de la BST, la Brigade spécialisée de terrain, lesquels se trouvaient dans un fourgon de police, ont fait face à 20-30 jeunes parmi lesquels un homme exhibait «une arme de poing».
De son côté, Alliance 91, publiant une vidéo «récupérée sur les réseaux sociaux», fait état d’une «cinquantaine d’individus» qui sont «allés au contact pour extraire les policiers de leur véhicule».
Les forces de l’ordre ouvrent alors la portière latérale pour riposter avec du gaz lacrymogène, font marche arrière mais heurtent deux voitures garées, cassant la portière du fourgon. En effet, la vidéo montre le véhicule qui quitte les lieux avec la porte presque décrochée. Cependant, selon Actu 17, ce sont les voyous qui ont dégradé cette porte coulissante en tentant de faire sortir les agents de force.
Sur la vidéo, il est possible d’entendre également de nombreux bruits d’explosion et des insultes. BFM TV écrit qu’à part des tirs de mortiers d’artifice, les policiers ont essuyé des jets de pierres et que trois cocktails Molotov ont été lancés dont un a explosé sur le capot de leur fourgon.

Des violences pendant plusieurs jours

Actu 17 rapporte qu'aucun agent n’a été atteint à la différence de lundi soir où la police a compté deux blessés légers dans ses rangs. La situation est tendue dans le quartier des Tarterêts depuis jeudi 2 septembre lorsque l’arrestation musclée de deux frères à la suite d’un rodéo urbain a donné lieu à des nuits d’émeutes. La colère des habitants de la cité a augmenté en raison d’une vidéo montrant les policiers gazer la mère des suspects.
Les violences urbaines se sont ensuite étendues aux communes limitrophes d’Évry-Courcouronnes et de Grigny. Aux Tarterêts, la nuit du 6 au 7 septembre s’est soldée par plusieurs feux de poubelles et des destructions de caméras de surveillance. La police a interpellé quatre personnes.
La nuit de jeudi à mercredi s’est passée dans le calme et aucun incident n’a été enregistré dans la matinée du 8 septembre. 

Vidéo controversée

Interrogé par Sputnik, Claude Carillo, secrétaire régional d’Alliance 91, a indiqué que la vidéo avec la mère gazée avait été instrumentalisée par les trafiquants. Ceux-ci sont en effet dérangés par les policiers qui ont multiplié ses derniers temps leurs opérations pour démanteler les points de vente.
La commissaire divisionnaire de Corbeil-Essonnes, Jennifer Lattay a indiqué 7 septembre sur BFM TV que «les deux individus interpellés» étaient «très connus» des services de police et que leur mère qui a pénétré dans le périmètre de sécurité «n'aurait pas dû se trouver là». La fonctionnaire a ajouté que le policier mis en cause «s'est excusé sur le fait qu'une mère de famille ait été gazée».
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала