Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le canon Caesar toujours aussi performant: Prague proche d’en commander 52 unités

© Photo СС0/ U.S. Army/Mikki SprenkleCanon CAESAR en opération au Levant
Canon CAESAR en opération au Levant  - Sputnik France, 1920, 18.09.2021
S'abonner
Le gouvernement tchèque est en passe de confirmer une importante commande de canons Caesar, selon son ministre de la Défense. Chiffré à plus de 335 millions d’euros, ce contrat ferait de Prague le troisième plus gros utilisateur du canon français.
Dernière ligne droite pour Nexter en République tchèque, à en croire les annonces du ministre tchèque de la Défense, Lubomir Metnar. Dans un tweet du 13 septembre, celui-ci dit espérer que la commande de 52 canons Caesar (acronyme de «camion équipé d'un système d'artillerie») sera signée «d’ici à fin septembre». Cette signature parachèverait plus d’un an de négociations entre les parties tchèque et française.
​Début juin 2020, Prague annonçait que le canon automoteur français l’avait emporté. Un cocorico mérité à l’issue d’une compétition qui opposait huit offres. Les Tchèques optaient alors pour la configuration à huit roues motrices, plus lourde que la déclinaison à six roues qui équipe l’armée de terre française.
À la clef, un marché de 6 milliards de couronnes tchèques (224 millions d'euros à l’époque) pour le remplacement d’une cinquantaine de Dana, un canon automoteur de conception tchèque en service depuis 1981. Aujourd’hui chiffré à 335 millions d’euros, ce contrat englobe les canons eux-mêmes ainsi que la formation des artilleurs, un simulateur d’entraînement ainsi que plusieurs types de munitions.

Caesar, un succès canon

Pour l’industrie de défense tchèque, tout n’est pas perdu pour autant. En effet, c’est Tatra, le constructeur national historique de camions blindés, qui avait déjà conçu les châssis des Dana, qui construira ceux des pièces commandées. Seuls «quatre premiers canons seront assemblés en France», souligne Forces opérations blog. Selon le site belge, l’assemblage local sera effectué par la firme CSG. Celle-ci livrera également la cabine blindée.
Canon automoteur CAESAR français engagé dans l'opération Chammal, en 2018 - Sputnik France, 1920, 06.06.2020
Armement: éprouvé au combat, le canon CAESAR de Nexter a séduit la République tchèque
Côté français, Nexter ajoute un septième marché à l’export à son tableau de chasse. Depuis le premier contrat signé en 2006 avec l’Arabie saoudite (qui, avec 132 exemplaires, en dispose plus que la France elle-même), pas moins de 324 Caesar ont été vendus à travers le monde.
Un succès qui touche tous les continents: Thaïlande (2006), Indonésie et Liban (2012), Maroc (2014) puis Danemark (2017). Globalement, la firme française remporte plus d’appels d’offres qu’elle n’en perd (Pologne, Royaume-Uni, Norvège font partie de ses rares échecs), même les États-Unis ont manifesté leur intérêt afin de remplacer les obusiers tractés de ses troupes stationnées en Europe.

Un atout diplomatique pour Paris?

Il faut dire que le canon français fait non seulement office de précurseur sur le marché, il a surtout été éprouvé au combat. Du désert tchadien aux rives de l’Euphrate, en passant par les cols afghans et la frontière yéméno-saoudienne, il a fourni maintes preuves de ses capacités opérationnelles. Particulièrement mobile, il est capable d’expédier six obus par minute avec une portée de 50 km.
Précieux appui en opération, il est aujourd’hui le fer de lance du rapprochement entre Paris et Prague sur le terrain diplomatique, comme le soulignaient Les Échos en 2020. Le quotidien économique établissait alors un parallèle entre l’adoption du Caesar par Prague et l’envoi de soldats tchèques au sein de la Task Force Takuba au Sahel.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала