Un incendie éclate dans un centre de recherche des Gardiens de la révolution, des blessés

© AP Photo / Vahid SalemiDrapeau iranien, Téhéran
Drapeau iranien, Téhéran - Sputnik Afrique, 1920, 26.09.2021
Le corps des Gardiens de la révolution islamique iraniens a fait état d’un incendie dans l'un de ses centres de recherche, à Téhéran. Trois personnes ont été blessées, selon le CGRI.
Un incendie a fait trois blessés ce dimanche 26 septembre dans un centre de recherche du corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) iraniens dans l’ouest de Téhéran, a annoncé Sepahnews, le site Internet des Gardiens, organisation paramilitaire idéologique de la République islamique.

Ce soir, dimanche 26 septembre, un incendie s'est déclaré dans l'un des centres de recherche du CGRI à Téhéran, trois employés ont été blessés", indique le communiqué publié par Sepahnews.

Les pompiers ont vite maîtrisé les flammes. Les blessés ont été transportés à l’hôpital, selon le communiqué.

Incendies industriels en Iran

Ces derniers mois, une série de sinistres ont eu lieu sur des sites industriels iraniens. En juillet, un incendie s’était déclaré dans un dépôt de l'usine pétrochimique iranienne Amir Kabir à Bandar-e Mahshahr, dans la province du Khouzistan, sans faire de victimes.
En juin, le Times a annoncé qu’une attaque de drone contre un bâtiment d’un centre nucléaire iranien avait causé des dommages importants. L’Iran avait toutefois insisté sur une tentative de "sabotage" déjouée. Les médias iraniens avaient affirmé qu’il s’agissait du site situé à Karaj, à 40 km au nord-ouest de Téhéran.
Le même mois, un réservoir contenant 20.000 barils de carburant avait pris feu dans la plus grande raffinerie de pétrole de Téhéran, située à quelques centaines de mètres des quartiers résidentiels. Les autorités de la capitale avaient exhorté la population à quitter les zones adjacentes à l'usine. Début juin, une importante explosion suivie d'un incendie s’était produite dans une aciérie du sud du pays.
En mai, un autre incendie accompagné de déflagrations avait eu lieu dans une usine chimique située à Qom, dans le nord.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала