Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

Le comité La vérité pour Adama envahit le TGI de Paris pour faire pression sur la justice – vidéo

© AFP 2021 THOMAS SAMSONAssa Traoré
Assa Traoré - Sputnik France, 1920, 28.09.2021
S'abonner
Cinq ans après le décès d’Adama Traoré à la gendarmerie après son interpellation, sa sœur s’est rendue au tribunal correctionnel de Paris pour demander à avoir accès au dossier après l’apparition de nouvelles pièces médicales placées sous scellés.
La mort du jeune homme de 24 ans lors de son arrestation reste au centre d’une bataille judiciaire et est devenue un symbole de la lutte contre les violences policières. La sœur du défunt Assa Traoré, s’est présentée ce 28 septembre au siège du tribunal de grande instance (TGI) de Paris pour exiger d’avoir accès au dossier.
"On se bat pour que nos enfants puissent sortir dans la rue et jouer à la corde à sauter sans qu'il se passe rien. On se bat pour aller à la boulangerie sans sortir avec sa pièce d'identité parce qu'on est Noir ou Arabe. On se bat pour ne pas subir la discrimination. On se bat pour tous marcher ensemble [main] dans la main. Et nous avons un tribunal qui est censé décider de ça aujourd'hui mais ne veut pas nous donner de rendez-vous et bloque l'accès au dossier d'Adama Traoré", a-t-elle harangué les membres du comité présents.
Elle a précisé que ces derniers avaient "une famille" et "un travail" mais étaient venus quand même. Elle les a appelés les "voix vivantes d'Adama Traoré".
Et de défier le personnel du tribunal: "On est là, on ne bouge pas […] Apportez-nous du café, apportez-nous de l’eau. Ça va nous faire passer le temps".

"Un complément d'expertise"

Assa Traoré, la sœur d’Adama Traoré décédé le 19 juillet 2016 après son interpellation à Beaumont-sur-Oise par trois gendarmes, a déposé le 27 septembre une plainte contre une juge d'instruction pour "dissimulation de preuves, faux en écritures publiques et tentative d'escroquerie au jugement". Selon France info, qui a pu la consulter, elle se constitue partie civile dans cette nouvelle procédure liée au rapport d'expertise de médecins belges. Celui-ci, rendu le 13 janvier 2021, affirme qu'Adama Traoré a été victime d'une "asphyxie de contrainte" provoquée par une "compression thoraco-abdominale" après des "manœuvres d’immobilisation à caractère potentiellement asphyxiant".
Cependant, le 29 juin 2021, la juge d'instruction Françoise Foltzer a demandé "un complément d'expertise" et a présenté un dossier médical d'accident de travail d'Adama Traoré. Pour la famille de ce dernier, ce dossier médical "apparu cinq ans après la mort d'Adama Traoré" ne figure pas dans le dossier d'instruction.
Le comité La vérité pour Adama évoque sur son compte Twitter ce "prétendu dossier d’accident du travail".
La juge Françoise Foltzer a également rejeté, le 17 septembre une demande d'ouverture de ces scellés, qui avait été déposée par l'avocat de la famille d'Adama Traoré.
Assa Traoré a expliqué que l’avocat de la famille avait demandé à avoir accès au dossier, mais que sa requête avait été refusée.
"On ne bouge pas", "On reste", a-t-elle répété à plusieurs reprises alors qu’elle était filmée pour son compte Instagram.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала