Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

L’Ukraine et l’UE planifient la création d’une chaîne de télévision antirusse

© AFP 2021 Serguei SupinskyUE-Ukraine
UE-Ukraine - Sputnik France, 1920, 03.10.2021
S'abonner
Kiev et l’Union européenne examinent la possibilité de lancer une chaîne de télévision internationale consacrée à la réalité ukrainienne et afin de lutter contre la Russie, a annoncé Volodymyr Zelensky.
Intervenant ce dimanche 3 octobre lors d’un point de presse à l’issue d’une réunion du groupe parlementaire de son parti Serviteur du peuple, Volodymyr Zelensky a évoqué le projet d’une chaîne de télévision commune avec l’Union européenne afin de faire connaître la réalité ukrainienne et de lutter contre la Russie.
"Nous développons une plateforme. Des discussions sont actuellement menées avec les pays de l’UE afin de créer sur la base de telle ou telle chaîne une chaîne internationale qui parlera de notre réalité pour l’étranger, parlera de la réalité ukrainienne. C’est de la lutte contre la désinformation russe", a-t-il déclaré.
En 2019, Kiev avait déjà eu l’intention de lancer une chaîne de télévision internationale en langue russe pour "rallier à sa cause" des habitants du Donbass et de la Crimée. Volodymyr Zelensky avait déclaré que cela aurait pu renforcer les positions de Kiev dans "la guerre médiatique".
En février, M.Zelensky a frappé de sanctions les chaînes de télévision 112.Ukraine, NewsOne et ZIK. Kiev a expliqué la mesure par la lutte contre la propagande et la désinformation russes.

Politique insolente d’un pays puissant

Le projet s’inscrit dans une politique que le Président ukrainien a qualifiée d’"insolente".
"J’estime que nous sommes puissants. Aujourd’hui notre politique est impertinente. Je suis convaincu que sans avoir une politique internationale forte et sans cette insolence personne ne verra les avancements de l’Ukraine", a-t-il affirmé lors de la réunion de son groupe parlementaire.
Les relations entre Moscou et Kiev se sont détériorées sur fond de la situation dans le Donbass suite au coup d’État en Ukraine de 2014 et de la réunification de la Crimée avec la Russie. Les autorités ukrainiennes ont accusé le Kremlin d’ingérence. En janvier 2015, le Parlement ukrainien a adopté une déclaration qualifiant la Russie de "pays agresseur".
Début septembre, M. Zelensky a même annoncé qu’une guerre entre les deux pays pouvait avoir lieu. Ce à quoi le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov a rétorqué que le Kremlin n’échafaudait pas de scénarios "apocalyptiques".

Zelensky prêt à rencontrer Poutine, le Kremlin incertain

Néanmoins M.Zelensky a déclaré ce 3 octobre qu’il était prêt à rencontrer Vladimir Poutine, trouvant que cela pourrait être productif.
"Quant à la rencontre avec le Président russe, je confirme une fois de plus que nous y sommes prêts et je trouve que ce serait correct de le faire. En effet, une rencontre en tête-à-tête pourrait être assez consistante. Je comprends que la partie russe, l’entourage du Président russe, ne veut pas qu’il me rencontre en tête-à-tête, parce que cela pourrait aboutir à des résultats inattendus", a-t-il avancé.
Dmitri Peskov a estimé fin septembre qu’une rencontre était en effet peu probable:
"La logique dicte la nécessité de contacts entre les deux Présidents. Mais la réalité indique que ces contacts sont peu possibles étant donné les positions de Kiev".
Il a précisé que Poutine était prêt à rencontrer Zelensky, mais que le refus de Kiev de se conformer aux accords de Minsk était une pierre d’achoppement.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала