Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Station de pompage de gaz - Sputnik France, 1920, 08.10.2021
Crise du gaz 2021
L’augmentation du prix du gaz en Europe, enregistrée depuis le début de 2021, s’est accélérée en septembre. Si le 1er septembre, 1.000 mètres cubes se vendaient 614 dollars, contre plus de 1.030 dollars à la fin du mois.

L’effondrement temporaire du prix du gaz est-il lié à une déclaration de Poutine?

© Sputnik . Mikhaïl Voskresenski / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik France, 1920, 08.10.2021
S'abonner
Exclusif
Après avoir atteint le 6 octobre près de 2.000 dollars par 1.000 mètres cubes, le prix du gaz s’est effondré temporairement le jour suivant. Le directeur du Fonds russe de développement énergétique estime auprès de Sputnik que c’est une déclaration de Vladimir Poutine qui a partiellement réduit "les risques que les commerçants craignent".
Le prix du gaz en Europe est passé jeudi 7 octobre sous la barre des 1.000 dollars par 1.000 mètres cubes pour la première fois depuis le début du mois, selon les données de la bourse ICE.
Après avoir atteint le 6 octobre un niveau record de 1.937 dollars pour 1.000 mètres cubes, le coût des contrats à terme sur le gaz de novembre du hub néerlandais TTF a chuté pour se fixer à 981,1 à 9h22, heure de Paris. À 13h42, heure de Paris, le prix du gaz a regagné du terrain pour s’élever à 1.244 dollars pour 1.000 mètres cubes. Ce 8 octobre, il reste presque au même niveau en se négociant autour de 1.200 dollars.
Dans un commentaire pour Sputnik, le directeur du Fonds de développement énergétique Sergueï Pikine explique que "toute cette agitation avec le prix élevé du gaz est une lutte pour des volumes supplémentaires. Des prix élevés sont nécessaires pour que ces volumes supplémentaires arrivent en Europe".
Il note que la baisse est liée à une déclaration de Vladimir Poutine qui a promis d’approvisionner l’Europe avec des volumes de gaz supplémentaires, ce qui a partiellement réduit "les risques que les commerçants craignent et qui font grimper le prix".

"Seulement après cette déclaration, à un certain moment, le prix a baissé de 600 dollars, le lendemain il est passé en dessous de 1.000. (…) À mon avis, tout ce qui est au-dessus de 1.200 c’est absolument spéculatif, sans aucun rapport avec la réalité".

Cependant le spécialiste indique que la déclaration de Vladimir Poutine n’a eu qu’un effet temporaire, car "ce problème essentiel n’est toujours pas réglé".
Il met en avant deux solutions possibles pour que "l'Europe comble les trous du bilan énergétique". Soit le début des ventes de gaz par Gazprom sur sa plateforme de vente électronique qui exclut la possibilité d’un prix spéculatif, soit la mise en service du gazoduc Nord Stream 2.

La mise en service du Nord Stream 2

La Russie avait annoncé début septembre l'achèvement du projet Nord Stream 2 à 10 milliards d'euros qui doit permettre de doubler les livraisons de gaz russe vers l'Allemagne. D'une capacité de 55 milliards de m3, il suit le même trajet que son jumeau Nord Stream 1, opérationnel depuis 2012.
Le 4 octobre, le groupe Nord Stream 2 AG a annoncé avoir procédé au remplissage de la première conduite du gazoduc qu'il opère "pour atteindre le volume et la pression nécessaires pour mener des essais techniques ultérieurs". Les travaux de préparation au remplissage de la seconde conduite se poursuivent, selon le groupe.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала